MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme Révolution sociale
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

    Division Unité

    euro

    Islamisme

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Subprimes

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

     

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    Division Unité

    L'art de la division face aux Puissances d'argent et d'exploitation.


    (Je présente cet essai, à corriger, dans le cadre de la terrible situation dans laquelle nous sommes tous actuellement...)

    Alors que nous devrions être unis sur quelques points essentiels susceptibles de faire l'unité, contre les Puissances d'argent et d'exploitation, c'est à dire le capitalisme, nous passons notre temps, depuis un siècle à nous diviser, et nous subdiviser toujours plus, jusqu'à ne plus ressembler à rien,
    Qui nous ? La gauche et l'extrême gauche. Une brève énumération et quelques exemples:

    -Fin du 19ème: expulsion des anarchistes de l'AIT par Marx et ses amis
    -Constitution de la 2ème Internationale des travailleurs sans les anars
    -1905: explosion du PSD russe en menchéviks et bolchéviks
    -A partir de là le système des exclusions commence.
    -1925, Congrès de Tours, généralisation de la division politique et syndicale. Socialistes d'un côté et communistes de l'autre (Marx avait écrit dans le "Manifeste communiste" que les communistes n'avaient nul besoin de constituer un parti à part, n'ayant pas d'intérêts différents de ceux de l'ensemble des travailleurs)
    -Exclusions massives du parti bolchevique et épuration
    -A la 2ème guerre mondiale, la CGT se scinde en CGT, et FO-CGT....par exemple.

    Ne parlons pas des divisions et subdivisions dans le mouvement trotskyste. Des milliers d'heures de réunions pour faire le compte des divergences, s'exclure et se traiter de renégats....pour être plus forts face à l'ennemi commun.
    La question de l'unité n'est pas un problème syndical, c'est un problème politique. On n'a pas cessé d'en parler pendant des dizaines d'années dans le cadre des anathèmes et du rejet de l'autre.

    S'ajoute aujourd'hui à cette culture centenaire de la division, le "complotisme". Je le perçois comme un immense danger, et je ne suis pas sûre de le caractériser avec exactitude. Je dirais qu'il s'agit d'une pensée magique qui imagine que les forces qui s'opposent sont totalement homogènes, étanches, sans contradictions, moyennant quoi les ennemis sont désignés sans discernement, en ajoutant à la division existante une haine qui n'a plus rien à voir avec la lutte des classes. Un individu atteint de "complotisme" est sourd à l'analyse comme un curé qui aurait la tête dans le bénitier.
    Malheureusement, "nous" avons tout fait pour que les jeunes des banlieues plongent dans cette idéologie.

    Il faut discuter des divergences oui, non pour se diviser, mais pour approfondir l'analyse. Pourtant il faut rester ensemble. Il faut cesser de servir à l'autre une perspective politique déterminée qui divise. Ce ne sont pas les directions d'organisations qui doivent décider des perspectives mais les adhérents, les sympatisants, le peuple.
    Les options qui peuvent faire l'objet de discussions pour construire l'unité aujourd'hui (étant entendu qu'aucune idéologie ne constitue la Vérité) pourraient être (à discuter):

    -les banques et les entreprises aux travailleurs
    -les grandes surfaces aux comités de citoyens
    -A bas la guerre, à bas l'industrie d'armement
    -Solidarité entre tous les peuples, entre toutes les cultures, sinon c'est la guerre.
    -multiplication des services publics, ouverts à tous.
    -Tolérance absolue au niveau des religions, des idées, des cultures.
    -un régime politique qui respecte la démocratie à la base la plus grande
    -Vers la protection totale de l'environnement

    Les puissances d'argent se sont organisées naturellement autour de l'idée qu'on peut diviser à l'infini les peuples, pour préserver leur pouvoir. Et ceux qui veulent la "révolution" sont ceux-là même qui ont impulsé la division à l'extrême, en leur sein.

    On retrouve le même problème, encore plus dramatique, au niveau des combattants du dictateur Assad.
    Je suis persuadée que la force très réactionnaire EI est une conséquence de la division historique des peuples au Moyen Orient, de l'expropriation des richesses, de la misère, de la destruction des territoires... etc par les puissances d'argent.
    Le djihadisme se présente donc sous une forme très contradictoire, à la fois comme une opposition violente contre ces puissances d'argent, mais également comme volonté sectaire et destructrice d'appliquer à tous une vérité mortifère (c'est le poison du pouvoir). Le djihadisme a cent visages différents. Il est aussi divisé que l'extrême gauche occidentale; il en est de même que les groupes rebelles laïcs.

    Je note ces jours-ci que la Russie est prête à accepter des groupes rebelles autour de la table de négociation, mais pas tous, alors qu'il les faut tous, sauf l'EI bien sûr. Cette exclusion est nocive pour la paix.
    Que font alors les USA qui se partagent l'organisation de la division avec la Russie ?
    Au lieu de bombarder EI, ils ont bombardé Fatah Al-Cham, groupe sectaire mais qui combat Assad. Ils ont assassiné des quantités de ses cadres, espérant semer encore plus de division entre les groupes rebelles, qui croient tous au complot.. entre eux.
    Le seul vainqueur de tout cela sera le régime d'Assad.
    Oui il y a des djihadistes dangereux. Il faut les convaincre du bien fondé de la paix, et de la volonté d'aller à la paix, contre les querelles personnelles, contre le pouvoir des petits chefs.
    Si ceux qui parlent de la paix sont crédibles, celle-ci finira par s'imposer. Mais il faut dire publiquement, haut et fort, ce qu'est la paix. Sur qui peut-on compter pour ce faire ?
    La Russie, mais encore plus les USA semblent bien plus désireux de multiplier les raisons de renforcer les forces les plus sectaires chez les groupes rebelles !
    Les syriens, les irakiens, les kurdes, qui ont tant souffert, trouveront-ils, avec l'ensemble des travailleurs occidentaux la voie vers la paix, sur quelques mots d'ordre acceptables par tous ?

    AMC 26-1-17