MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme Révolution sociale
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

    Division Unité

    euro

    Islamisme

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Subprimes

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

     

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    Armement, marchés des armes

    (voir la rubrique "Impérialisme")

     

    DRONES : Assassinats ciblés qui relèvent soi-disant de la raison d'Etat.


    D'après quelques infos du Monde du 5-1-17, Obama et Hollande, estimés avoir été les plus à gauche de tous les gouvernements, auraient usé et abusé plus que tout autre, des assassinats ciblés avec les drones au nom de la raison d'Etat, de la lutte contre le terrorisme et de la " légitime défense ", alors que pour le journaliste américain Chris Hedges, la guerre contre le terrorisme multiplie les groupes djihadistes, tue la démocratie et renforcera à terme le nombre des attentats (Le monde des 31-12-16 et 1-1-17).
    La raison avancée est donc erronée, et leurs auteurs n'y croient sûrement pas ! Leur discours est à l'usage du peuple. Non seulement l'efficacité de ces assassinats est douteuse mais ceux-ci installent une forme de guerre permanente. Les USA et la France ont des drones à usage différent. Les USA décidaient qui éliminer (en Irak, au Pakistan, en Libye, et même en Syrie), la France surveillait, les USA tuaient, y compris des accusés dans le cadre de procédures judiciaires. C'est dire clairement que la justice n'a plus rien à dire et à juger mais qu'il revient à un chef d'Etat de décider qui doit être tué, et qui ne sera jamais jugé, avec tous les risques de " dégâts collatéraux " que cela implique, formule qui indique que des populations font les frais de ces assassinats. Ceux-ci touchent de plus en plus des personnalités de haut rang parmi les insurgés et opposants aux USA.

    l'Etat donne ainsi le terrible exemple du droit à se faire justice soi-même. A travers sa dite " gauche " qui plus est ! On aurait pourtant aimé jadis voir juger Ben Laden, on aurait aimé l'entendre, et tant d'autres.
    Alors pourquoi ?? Des journalistes indiquent que l'humiliation subie par les USA en 1993 en Somalie (militaires tués et traînés dans les rues) a décidé les USA à passer à l'attaque des insurgés en tous genres sur le continent africain et au Moyen Orient. Moyennant quoi les USA ont détruit la Somalie à un degré jamais atteint et ont suscité les premiers groupes extrémistes, les Chababs. Puis ils se sont jeté dans la chasse à l'homme en multipliant le nombre de leurs informateurs et les industries des drones. Ce après quoi le Yémen s'est enflammé, et ainsi de suite…
    L'industrie d'armement est une des raisons fondamentales du développement de cette " guerre permanente " organisée hors des USA pour rappeler leur leadership. La France, très atlantiste, a suivi, Jamais en France, l'industrie d'armement n'a été aussi florissante. On peut mettre cela au crédit de Hollande.
    L'adversaire, non seulement n'est pas détruit mais il en profite. L'EI s'est mis récemment à fabriquer des drones. Leurs djihadistes achèteraient la carcasse nue sur internet et la rempliraient de façon artisanale, avec quelques bons bricoleurs qui travaillent à la chaîne de façon artisanale. Ces drones explosent lors d'un heurt et tuent.
    Près de Mossoul, il y a peu, on ne distinguait pas les drones de l'EI d'avec ceux des adversaires irakiens… La recherche de la reconnaissance et de la neutralisation des drones est en plein essor. Et, comme dit l'autre, félicitons- nous, cela va créer des emplois.
    Démocratie corrompue à l'extrême, que l'on prend à témoin pour assassiner, contre la justice ! Qui proteste ? Les drones font-ils partie du " progrès " ? Entend-on gagner la guerre contre le terrorisme de cette façon ?? Va-t-on ignorer encore longtemps que derrière ce dernier, il y a l'accumulation de la colère populaire des pays dévastés qui, même si elle récuse le terrorisme, est le feu qui permet à ce dernier de se développer toujours plus ?
    En attendant, sans industrie d'armement que reste-t-il de l'industrie capitaliste en tant qu'aiguillon des innovations ??
    C'est pourquoi la riposte contre la guerre, contre l'industrie d'armement, a tant de difficultés à se mettre en place ! En effet la gauche et l'extrême gauche qui aiment tellement l'industrie, voient bien que sans l'industrie d'armement, celle-là serait privée de sa force vive la plus efficace ! Alors que faire ? Il n'y a rien d'autre à faire que de se poser la question de savoir de quelles productions sont utiles aux humains (et ce n'est pas une mince affaire), et d'interroger à ce sujet, non pas les techniciens et gens de savoir (Husson et consorts…), mais la population des travailleurs et des citoyens dans des organes de base non abâtardis par les partis politiques et les intellectuels pleins d'arrogance bienveillante.
    AMC le 3-2-2017

     

     

    Petite synthèse:

    (août 2016) (voir avec "guerre au Moyen Orient")

    Les dépenses militaires augmentent sur tous les continents sauf en Europe

    Les USA ont 49% des parts de marché

    Le RU 15%

    La Russie 8%

    la France 7,2% (talonnée par Israël)

    Israël 6%................. au total pour ces 5 pays: 85,2 %

    (La Chine 1%)

    Quels sont les pays intéressés à la guerre et gerroyant ? Les mêmes.

    Les hommes d'Etat interviennent directement dans l'industrie d'armement: Hollande va vendre des Rafale au nom des industriels.

    La France subit la concurrence de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, de la Suède, mais sur des matériels particuliers. Le Japon revient sur le marché petit à petit (interdiction levée en 1967). Singapour, l'Inde et la Turquie interviennent dans les industries de pointe.

    Il existe des salons de l'armement; organisés en France par le GICAT ( groupement des industries françaises de défense terrestre et aéroterrestre) exactement comme les salons de l'agriculture.

    ....

    Les contrats:

    La France a négocié, par l'intermédiaire de son Etat, un contrat en faveur du Liban en utilisant l'Arabie, en 2014, sous le prétexte de combattre le terrorisme. La France produit et l'Arabie paye. Celle-ci paye à condition d'avoir le contrôle de la distribution de l'armement qui doit servir à faire face au Hezbollah. Israël est derrière cette négociation.

    Le fait d'impliquer ce dernier pays, qui contrôlera aussi la destination des armes, avec l'Arabie, en dit long sur la politique française. Et sur les liens entre Israël et l'Arabie.

    Ainsi les forces armées libanaises recevraient sur 10 ans de la part de 10 industriels français:

    -Hélicoptères Gazelle équipés de missiles HOT

    -Hélicoptères EC 725 de transport

    -patrouilleurs maritimes

    -Blindés

    -Systèmes de commandes

    Pour ce service, l'Arabie se ferait livrer des tuyaux, des frégates multimissions, des sous-marins, des hélicopères NH90, des systèmes sol-air.

    L'Etat intervient directement au service de ses industries.

     

    Révolutions arabes et industries d'armement:

     

    Début 2011 le navire Mistral part 4 mois en torunée dans les pays du Golfe et en Asie pour présenter les matériels militaires, avec en plus des missions d'urgence.

    Rapidement le marché libyen est perdu pour les industriels. Le Moyen Orient est le 1° marché à l'exportation pour la France.

    Si les révolutions de 2011 réussissent, en Tunisie et en Libye, les budgets sociaux enfleront et les militaires diminueront.

    Il ne fallait surtout pas que l'Arabie soit déstabilisée (le groupe électronique Thalès est au centre de cette nécessité)

    Kadhafi avait commandé des mirages et des missiles antichar Milan, et 14 Rafale devaient être vendus par Dassault... Ces marchés vont s'effondrer ?

    Abou Dhabi pourrait compenser ....

    Les sanctions de l'ONU contre la Libye ont constitué une perte de 4 mds de dollars pour la Russie, qui était un client important dans les contrats de maintenance en Libye. En 2008 Poutine avait annulé la dette de la Libye vis à vis de la Russie contre des contrats d'armements. Une base russe à Benghazi avait eté proposée... Tout cela a disparu.

    La Russie s'y retrouve-t-elle.... dans la guerre avec la Syrie ??....L'intervention dans ce pays n'avait pas que des motifs politiques

     

    Quand Israël fait sa tournée en Afrique ..

    En 2016 Israël fait la tournée des pays africains pour vendre des armes: Ouganda, Kenya, Rwanda, Ethiopie, au nom de la lutte contre le djhihadisme. Elle établit des liens avec ces régimes doctatoriaux, comme à son habitude, ce sont les meilleurs acheteurs.

    En outre Israël a expulsé des clandestins d'Erythrée et du Soudan vers le Rwanda et l'Ouganda, moyennant des ristournes sur l'achat d'armes. Ces pays ont commis des crimes de guerre et violent les droits de l'homme.

    Israël n'a pas son plus gros marché d'armes dans ces pays mais ceux-ci sont utiles.

    Israël a jadis vendu des armes au chili de Pinochet, en Afrique du sud au moment de l'Apartheid, au Rwanda au moment de l'extermination des Tutsis.

     

    Dernières ventes de la France:

    23 Hélicoptères ont été vendus à l'Arabie Saoudite en 2015. Ce fut une année record pour la France.

    Le Koweit a finalisé en 2016 un accord pour l'achat de 30 Hélicoptères Caracal, dont 24 fabriqués par Airbus pour des missions de combat (armées de mitrailleuses) Sur ce terrain la France est concurrencée par les USA (Sikorsky) et l'Italie (Agusta). Le Qatar serait intéressé.

     

    Le groupe Thales en France

    (Le Monde du 24-2-16)

    31% de commandes supplémentairres, dont +45% dans les pays émergents et du Tiers monde, en 2016 par rapport à 2015, dans ces 5 grandes activités: aéronautique, spatial, transports, défense, sécurité.

    C'est la commande de l'avion de combat Rafale avec l'Egypte et le Qatar; véhicules de protection de troupes avec l'Austalie, sécurité pour l'aéroport d'Oman, l'organisation des divertissements à bord des jets commerciaux et d'affaires, et de la flotte A350, système de signalisation du métro de Londres...

     

    La France arme l'Arabie Saoudite.

    (27-9-15)


    JY Le Drian, ministre de l'économie, dit dans un interview au Monde (du 19-9-15) que " L'Arabie Saoudite est un grand partenaire de la France ", et qu'à ce titre elle va lui fournir des bombes GBU (bombes anti bunker produites en 91 pour la guerre du Golfe) pour frapper le Yémen. Il se félicite également que l'Arabie puisse peut-être racheter les Mistral, non livrés à la Russie. Rappelons que c'est en Arabie que le Président Hollande négociait avec l'Egypte la vente des Rafale.


    Depuis cette déclaration, c'est l'Egypte qui va racheter les Mistral avec l'argent de l'Arabie. Les services de ce ministère se félicitaient le lendemain de cette situation qui permettait de maintenir un haut niveau d'emplois dans les industries d'armement. Un porte-parole de ces services, bousculé par des questions désagréables d'un journaliste sur les liens de la France avec l'Arabie, répondait que dans le domaine de l'économie on ne parle pas de droits de l'homme.
    Qu'est-ce qui est donc important pour le gouvernement qui représente la France ? Vendre des armes pour maintenir l'économie à flot et accélérer la fructification du capital sans état d'âme. A défaut de faire aujourd'hui de bonnes affaires avec le pétrole, il faut soigner les marchés d'armement.
    Voilà à quoi se résume la politique française et occidentale au Moyen Orient. Vendre des armes, donc semer la mort et la destruction. Mais semer en même temps la confusion politique et intellectuelle en érigeant en principe que le chaos du Moyen Orient est le résultat d'une guerre de religions, et de terroristes fanatisés….. qui ont des armes par des canaux pseudo-secrets et qu'il faut combattre par des armes.


    Est-ce un paradoxe ? N'y a-t-il pas là une contradiction dans les termes ? Les nations capitalistes occidentales, disons-le nettement, ont passé leur temps à dévoyer les droits de l'homme, la démocratie, l'Etat de droit… jusqu'à rendre inaudibles ces notions aux yeux des peuples du monde. C'est pire qu'inaudible, c'est une disqualification forcenée des droits de l'homme. En effet l'Edito du Monde du 26-9 nous dit que l'Arabie vient de prendre la présidence d'une commission du Conseil des droits de l'homme de l'ONU. Si on avait encore quelque illusion sur ce qu'est l'ONU, on est en droit de dire aujourd'hui que l'Arabie, la France et les pays occidentaux capitalistes s'essuient les pieds dessus.


    A partir du moment où vendre des armes est essentiel, plus aucun principe ne compte et il va de soi qu'il vaut mieux les vendre au diable qui payera comptant.
    L'idéologie salafiste/wahhabiste intégriste que l'Arabie a patiemment répandue, avec l'argent du pétrole, sous les yeux des occidentaux, et avec leur accord, pendant de très nombreuses années, au Moyen Orient et en Europe, est une idéologie de type fasciste qui vise à soumettre les esprits par la terreur : tortures dans les prisons, lapidations, flagellations, amputations, crucifixions et coups de fouets à mort en public, et bien sûr interdictions en tous genres. Les premières victimes sont les femmes, les jeunes (ex : Ali Al-Nimr), les intellectuels, les artistes, dans le même temps où cette idéologie vise à corrompre les hommes dans un machisme grossier, cruel et dépravé. L'Arabie Saoudite est un pays fascisant, qui a gardé à bien des égards les traits d'une féodalité tyrannique de droit divin.


    La face acceptable de ce pays ? La propriété et la protection des " lieux saints " à la Mecque, qui est une vaste foire commerciale, où les mouvements de foules font souvent de grandes quantités de morts. A ce niveau, les musulmans sunnites et leurs représentants sont mille fois coupables de fermer les yeux sur cette façade. Israël nous fait le même coup avec Jérusalem. Des régimes despotiques, théocratiques, antidémocratiques se font les gardiens des lieux dits saints. Tout cela n'est pas le fait du hasard. Le despotisme a besoin de se parer de la religion aux yeux des peuples et des grands de ce monde pour paraître acceptable.


    Où et quand les gouvernements occidentaux et les grands médias ont tenté de faire obstacle à cette idéologie fascisante et à cette réalité qui défient quotidiennement les droits de l'homme dont on n'ose plus parler ? Trop heureux d'esquiver le problème, de cacher leur consentement au salafisme, et de se répandre en mensonges sur l'intégrisme par nature de l'Islam, disent-ils, ils se sont lancés dans la guerre des mots, des traductions, des interprétations du Coran, en suscitant un concept vidé de toute substance claire " le terrorisme ". Pour cacher l'essentiel et se voiler la face sur l'Arabie.

    Aujourd'hui le gouvernement français s'est lancé dans la guerre contre Daech/EI en Syrie et au nord de l'Irak, au sein de la "coalition", laquelle a laissé écraser l'opposition démocratique en Syrie depuis 2011. Les moyens diplomatiques de l'Europe n'auraient pas manqué pour faire plier Assad, s'il n'y avait eu l'impérieuse nécessité de vendre des armes à La Russie, qui aidait Assad... !!!

    Daech a promis de se venger contre l'Europe et contre la France. Un premier signal a été donné en janvier dans l'attentat contre Charlie Hebdo.

    AMC

     

    L'Alliance avec l'Arabie et la destruction du Yémen.


    Il a toujours été nécessaire que l'Arabie Saoudite demeurât le grand allié des USA. En février 1945, le roi Ibn Séoud conclut avec les États-Unis le Pacte du Quincy, alliance stratégique qui en échange d'un accès au pétrole, pour les grandes sociétés américaines, leur propose de protéger militairement la dynastie des Saoud. Ce qui a toujours lieu aujourd'hui.
    Dans ce cadre, l'Arabie a offert sa base militaire " Al Sultan " en 1991 pour les avions américains qui devaient commencer à détruire l'Irak. Si cette base a été partiellement transférée au Qatar en 2001, les USA ont reçu l'autorisation d'avoir une base secrète de drones en 2013 en Arabie (Courrier international de février 2013). Malgré des relations dites dégradées ces dernières années entre les USA et l'Arabie, la collaboration n'a jamais cessé. L'Europe a accepté cette situation et a couvert la montée de ce qui a été appelé " l'islamisme ", venu tout droit de l'Arabie, la France se mettant hardiment en avant dans un partenariat avec cette dernière.


    La perversité de cet état de choses revêt plusieurs aspects. D'une part l'amitié des " démocraties " avec un régime fascisant. D'autre part la récupération salafiste d'une partie de la jeunesse anti-américaine dans un djihadisme perverti au profit de Daech, ce dernier étant un avatar de l'Arabie Saoudite. Enfin l'idéologie khomeyniste, paré de la révolution sociale confisquée, autre sorte de djihadisme anti-américain, antisioniste, pro-palestinien incarné par l'Iran et le Hezbollah. Comprenne qui pourra dans cet imbroglio. La seule chose évidente est que toutes ces forces ont milité et militent pour les pouvoirs en place, contre les révolutions arabes, et veulent contraindre, par la force et la guerre, des populations désemparées. Au nom évidemment de la menace du " terrorisme ", dont les tenants et aboutissants intellectuels obscurs flirtent avec notre complaisance de nantis pour les puissances d'argent.

    Dans cet imbroglio, ce qui n'était que de l'ordre des divergences théologiques, est devenu en 1979, une opposition d'ordre social et politique entre les chiites, porteurs de la révolution khomeyniste (dévoyée et criminelle) et de l'espoir des pauvres (par ex les Houttistes au Yémen), et les autres, les sunnites, en particulier l'Arabie, terre des sunnites… Cette opposition a pris une forme violente au moment de l'effondrement de l'URSS et du marxisme, lesquels n'ouvraient plus aucune perspective. Puis elle est devenue extrême après la destruction de l'Irak, et le déchaînement du despote de la Syrie contre sa population (le parti unique baas se disait nationaliste pan-arabe, laïc et socialiste). C'est une opposition, à l'évidence, sociale et politique en premier lieu mais biaisée, et qui concerne essentiellement des raisons d'Etat. Par ricochet, l'instrumentalisation de ces divergences par les pouvoirs en place, a rejailli sur les populations, qui se sont vu chassées de leurs maisons, dépossédées de leurs terres..
    Aujourd'hui la question est de savoir qui va garder son territoire et son pouvoir, c'est-à-dire la main mise sur les populations.


    Les puissances occidentales ont fait le choix de soutenir l'Arabie, en l'armant à outrance pour détruire le Yémen. Le soutien ne va pas franchement du côté des démocrates de la Syrie, ou du côté des kurdes, que la Turquie se charge de tenter d'abattre. On aurait pourtant espéré que ce soutien soit important. Le choix ne se porte pas non plus réellement vers le soutien des sunnites irakiens opposés à Daech… De façon apparemment surprenante, il se porte contre les opposants des corrompus du Yémen, opposants houttistes, d'obédience chiite, qui réclamaient leurs parts des richesses, en hôpitaux, écoles, routes, électricité, et ont clamé leur haine contre le salafisme et Al Qaïda….
    Mais pour qui travaillent donc les gouvernements occidentaux ? Pour Daech ??
    Nous fera-t-on croire que les pays occidentaux veulent accueillir les migrants ? Faux semblants. Ils les refuseront massivement comme réfugiés, les parqueront dans des centaines de camps pour mourir de faim et de maladie aux frontières puisque les grands de ce monde donnent de moins en moins aux Nations Unies, ou ils les renverront dans les régions dévastées, ou encore vers la mer…
    AMC
    27 Sept 2015

     

    La production et le marché des armes est sous le contrôle des pays occidentaux et de la Chine communiste.

    (Le Monde du 22-8-15)

    Les commandes à l'exportation des armes sont passées de 4,8mds d'euros en 2012, à 8,2 mds en 2014 sous le quinquennat de Hollande. Elles dépassent 12mds début 2015.

    La France, 4ème exportateur d'armes, est cependant loin derrière les USA (aux alentours de 70 Mds de dollars)

    Les clients traditionnels: l'Inde, le Brésil, la Russie; s'y ajoutent l'Arabie Saoudite, l'Egypte, Emirats arabes unis, Grèce...

    Sans commentaires.

     

     

     

    (Le Point 13-4-2012)

    Alors que le peuple de la Syrie est entré en révolte contre son dictateur Assad, début 2011, la Russie fournit des armes à ce dernier.

    Dans le même temps, en juin 2011, en présence du président russe, Dmitri Medvedev, le ministre français du Commerce extérieur, Pierre Lellouche a dit :"Une page de l'histoire est en train de se tourner. C'est la première fois que la Russie importe des armes et la première fois depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que l'Occident vend un navire de guerre à la Russie" (deux navires porte-hélicoptères Mistral), s'est félicité le ministre, longtemps connu pour ses penchants américanophiles. (Le Figaro du 17-6-2011)

     

    L'annonce d'un important accord franco-russe sur le gaz est venue souligner lundi la proximité politique et économique entre Paris et Moscou, au premier jour d'une visite d'État en France du président Dmitri Medvedev.

    La France et la Russie entendent développer "un partenariat stratégique à multiples facettes", a déclaré lundi dans le quotidien Le Figaro le chef de l'administration du Kremlin, Sergueï Narychkine. "En matière de coopération économique, les échanges commerciaux entre nos deux pays sont en plein boom, progressant en moyenne de plus de 25 % par an depuis 2006", a-t-il ajouté. Outre l'accord entre GDF Suez et Gazprom, les milieux économiques s'attendent également à la confirmation d'un partenariat entre le groupe industriel Alstom et le constructeur de trains russe Transmashholding (TMH).

     

     

    Collaboration France/Russie.

     

    Les sociétés française d'armement THALES, SAFRAN, SAGEM collaborent de manière croissante avec la société ROSOBORONEXPORT, une centrale étatique russe d'exportation d'armes. Cette société livre des armes à la Syrie régulièrement dans le port de Tartous, où la Russie dispose d'une base militaire. Elle livre régulièrement des avions de combat, des missiles, des tanks, des munitions à la Syrie particulièrement depuis le début de l'année 2011.
    Avec l'accord de l'actuel gouvernement français, cette société étatique russe va disposer d'un stand d'exposition à Eurosatory à Villepinte, salon international consacré au matériel pour les armées de terre. Cette exposition a été inaugurée le 11 juin par le Ministre de la Défense, JY Le Drian. Elle durera du 11 au 15 juin 2012.
    Décriée par toutes les organisations des droits de l'homme, cette exposition qui met en scène la collaboration franco-russe en matière d'armements, spécifiquement avec la société russe qui ravitaille en armes le boucher Assad contre le peuple syrien, illustre bien l'écart entre le discours et les actes, et la prééminence donnée à tout ce qui permet de faire fructifier le capital à n'importe quel prix. La social-démocratie française n'y échappe pas.

    (d'après le Monde du 11-6-12)

     

    Ces éléments indiquent que les pseudos négociations en 2013-2014 pour tenter d'arrêter le bras assassin de Assad, ne sont que des plaisanteries cyniques.

    "La coopération de défense franco-russe est en plein renouveau", malgré les massacres en Syrie et les menaces de guerre civile en Ukraine du fait de la Russie. Les troupes des deux pays font des exercices en commun. Le marché russe est stratégique pour les exportations françaises d'armes. Le budget militaire russe doit croître de 40% dans les 3 ans. Les grands industriels français scellent des alliances avec des entreprises russes dans l'électronique de combat des hélicoptères, le contrôle aérien etc..

    (Le Monde des 9 et 10 mars 2014)

     

    LE PROBLEME DU MISTRAL COMMANDE A LA FRANCE EN 2011 PAR LA RUSSIE.

    (Données prises dans le Monde du 24 juillet 2014)

    Le Mistral doit être livré à la Russie en juillet 2014, en plein conflit avec la Syrie et l'Ukraine.
    Le Mistral est une arme de guerre. Fabriqué par DCNS, appelé le " couteau suisse des mers ", 200 m de long, peut transporter 450 hommes, 16 hélicoptères, 60 blindés, doté d'un hôpital.. La Russie ne cache pas que son opération en Géorgie aurait duré 40 mn et non pas 26 heures, si elle avait disposé à l'époque du Mistral… Et que dire de l'opération en Crimée ?
    Cette arme est la pièce manquante en Russie pour accélérer la victoire de Assad en Syrie, et celle des séparatistes en Ukraine ?
    Plus de 1000 emplois à Saint Nazaire. La Russie est un acheteur important.
    Négocié par Sarkozy, le Mistral est livré sous Hollande.
    La logique du marché de l'armement veut cette situation apparemment paradoxale.
    Tant qu'il y aura des armes en fabrication, toujours plus performantes pour suivre le principe de compétitivité, donc un marché de l'armement… tant que l'industrie aura besoin de cette pièce maîtresse, ainsi que des automobiles, des gros camions, des avions, seront mis en avant les emplois créés, et surtout le capital qui fructifie dans ce type d'industrie.
    Le complexe militaro-industriel, décrié par la keynésienne Joan Robinson, est le fondement de l'industrie capitaliste aujourd'hui.
    Scandaleux ? L'industrie de guerre ? La fabrication d'armes ? La livraison d'armes à la Russie, à Israël à tous les pays despotiques qui sont de bons clients ?

    28-7-14

     

    NECESSITE VITALE DE PRODUIRE ET VENDRE DES ARMES pour le complexe militaro-industriel: pour cela, créer et alimenter le terrorisme et s'en prendre aux libertés publiques

    Vente de 24 Rafale (avions de combat) par la France au Président Al-Sissi, concrétisée par un accord définitif le jour de l'enterrement du roi d'Arabie Saoudite à Ryad en janvier 2015. L'Arabie est le pays qui constitue le meilleur inspirateur idéologique de DAECH, l'Etat islamique actuel. C'est le pays des 1000 coups de fouets, qui finance le salafisme dans le monde entier.

    Mais c'est le plus grand acheteur d'armes à l'Occident, et le vendeur de pétrole à bas prix. Grand ami des USA, grand partenaire commercial de la France.

    Le cocktail "crise sociale dans nos banlieues + racisme anti-arabe et anti-musulman + idéologie salafiste" = terrorisme.

    La réponse se trouve dans l'armement.

     

    Vente de Rafale à l'Inde

    L'Inde voulait acheter 126 Rafale à la France dont une partie serait construite en Inde. Discussions difficiles en raison du prix (absence du réseau de sous-traitants). Finalement l'Inde achète 63 Rafale fabriqués en France, venant de Dassault. En fait 36 seulement...

    Guerres larvées avec le Pakistan et la Chine aux frantières.

    Les grands contrats sont militaires.

    L'ensemble de ces ventes permet de boucler la loi de programmation militaire 2014-2019 pour le ministère de la défense.

    Bonne nouvelle économique.

    Dans le même temps, l'Inde vient en France vanter son modèle économique à bas salaires pour attirer les investisseurs... Evidemment à l'usine Manesar, qui produit des pièces d'automobiles, 47 ouvriers ont été licenciés en octobre 2014, pour avoir tenté de constituer un syndicat. (salaire de 200 euros par mois, mais en général le salaire est de 90 euros mensuels)