MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme Révolution sociale
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

    Division Unité

    euro

    Islamisme

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Subprimes

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

     

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    Avenir de l'Occident

    (Situation générale, et anciens textes)

    La situation fin 2012.

    Sur fond de régression sociale, de régression des droits humains, de régression morale... à tous les niveaux dans le monde, mais de croissance du profit pour les plus grands groupes industriels, le néolibéralisme progresse, protégé par une gauche acquise aux "bienfaits" du capitalisme et de la croissance, et face à une extrême gauche très indigente qui tente de nous resservir les mêmes plats quelles que soient les époques... sur la crise finale du capitalisme, et pour certains la perspective du "communisme", le vrai, le bon cette fois (voir la rubrique "communisme, bolchévisme").

    Il n'y aura aucune crise finale, mais une barbarie qui va en progressant inéxorablement. Marx disait lui-même "socialisme ou barbarie". Sans un combat déterminé de couches variées de la société pour mettre fin à la croissance, au profit, à la compétitivité, au gaspillage, au pillage des peuples en matières premières... et pour déterminer, à la base, que produire, avec qui, et comment, il n'y a aucune solution à cette barbarie. La barbarie n'est pas la crise. Mais elle jette les peuples dans une crise sociale et morale sans précédent.

    Ce que nous réservent les hommes politiques dans tous les pays occidentaux en raison de la soi-disant crise économique actuelle:

    -l'austérité (stabilisation de la monnaie, et remboursement de la dette publique),

    -la disparition de tous les acquis sociaux, certains étant encore garantis par l'Etat (ce dont on ne peut faire abstraction)

    - et la continuation de la guerre dans plusieurs territoires qui n'ont pas encore été dévastés: pourquoi pas dans toute l'Afrique de l'ouest, au Mexique (?), dans des territoires sur le pourtour de la Chine (?), peut-être pas encore en Iran, qui soutient la Syrie, avec l'accord implicite et indirect de l'Occident; peut-être, une nouvelle fois. assistera-t-on à une destruction des territoires palestiniens, de Gaza, et par extension du Liban, puisque le Hezbollah de par ses compomissions n'a plus la cote...

    La sauvagerie du colonialisme est toujours présente, et s'exerce contre les pays à dévaster, contre les étrangers venus du Tiers monde en Europe et en Occident. Le risque de perdre tous nos privilèges jette une grande partie des peuples occidentaux dans la xénophobie. C'est un résultat attendu et voulu. L'urgence d'une Internationale des travailleurs et des jeunes est posée. Les réticences à en poser la nécessité vient des vieilles fedraines conformes au soviétisme criminel, et d'une peur panique de réfléchir autrement.

    Les hommes politiques qui ont le pouvoir, vont tenter d'appliquer, en Europe, et ont déjà commencé, les politiques d'ajustement structurel qu'ils ont expérimentées avec succès dans les pays du tiers monde, en y jetant le désordre, la destructuration, la famine, la perte d'acquis traditionnels importants... Et ils précisent, pour ceux qui n'auraient pas bien entendu ou pas bien compris, "qu'il n'y a pas d'alternative à l'austérité", malgré les appels du pied des économistes dits keynésiens, lesquels ne contestent d'ailleurs pas la mondialisation.

    A propos de la "crise" actuelle, on a entendu, pour la première fois semble-t-il, les espagnols crier dans la rue le 15-11-12 "Ce n'est pas une crise, c'est une escroquerie" (Le Monde du 16-11-12)

    Il ne faut pas sous-estimer, en cas d'émeutes gravissimes, les moyens provisoires de rafistolage, qui seront appelés "keynésiens" à tort puisque les syndicats ne mettent pas en cause la "mondialisation". Ces moyens existent. Le capitalisme n'est pas géré par des gens stupides. Ceux-ci peuvent reculer un peu pour stopper une mobilisation, diviser les peuples entre eux, redonner un peu de pain aux pauvres et de crédits aux classes moyennes... pour pouvoir ensuite les casser à nouveau.

    Ce qui apparaît est, à notre avis, une situation où la consommation de masse disparaîtra, révélant par là-même que la période de l'Etat-Providence était une incongruité dans le capitalisme. Evidemment cela ne se fera pas sans effondrement d'une partie des entreprises capitalistes et une redistribution féroce des cartes entre elles. La lutte sera terrible entre les clans capitalistes pour conserver la compétitivité et les marchés, exactement comme furent les guerres entre capitalistes pour le partage du monde. Pour parvenir à leurs fins, ils ont besoin de détruire une partie de l'humanité.

    La demande du FMI d'annuler la plupart les dettes de la Grèce, début novembre 2012, illustre ce qui précède, contre l'avis de Merkel.
    Suite à une annulation éventuelle de ces dettes, après avoir mis le peuple grec à terre, on assistera à un reflux, et il en sera de même partout. La stratégie peut être : de grands coups de bâtons pour faire accepter le plus terrible, et ensuite de petits apaisements, pour dissuader d'aller plus loin dans la révolte. Les dirigeants africains ont infligé à leurs peuples de subir cela. Aujourd'hui, des populations mendient, fuient, tandis que les dirigeants sont prêts à participer à une guerre en Afrique de l'ouest, pour tirer des miettes de l'argent des armes que vont répandre les occidentaux dans cette région. Les peuples qui ont tellement souffert ne sont pas prêts pourtant à chasser leurs dirigeants. Ils ont affaire souvent à ceux qui, parmi eux, étaient anticolonialistes il y a peu, et qui aujourd'hui, à la tête de l'Etat, sont devenus les pires brigands... Il n'y a qu'à voir ce qui se passe au Congo ex belge (RDC) pour être terrifié.

    La "crise du capitalisme", si l'on peut parler ainsi, se réduit aujourd'hui à la disparition d'une riposte d'une gauche réelle qui n'existe plus. Tandis que la pseudo "gauche" traditionnelle gère le capitalisme pour le compte des lobbys industriels et financiers ! Les marxistes disaient que la crise du capitalisme se réduisait à l'absence du parti révolutionnaire. Nous nous élevons contre cette vision des choses qui manifeste clairement que le bilan n'est pas fait sur ce que fut le communisme, et qui prépare de nouvelles dictatures.


    Le terrible récit de l'histoire du Komintern (le centre de l'Internationale communiste) (par Buber-Neumann) montre que dès 1921 tout était mis en place pour baillonner les salariés et les peuples au nom du marxisme (1). Après l'échec programmé de la révolution allemande, une terrible inflation se produisit en 1923 en Allemagne et l'Occident y fit face ! Et c'est le plan DAWES (US) qui a permis d'en finir avec la révolte des salariés et l'activité des militants communistes honnêtes qui ne comprenaient pas ce qui se passait. Le plan Dawes a provoqué le reflux politique du salariat allemand et un redémarrage économique. Ce plan fut précurseur des politiques dits keynésiennes... mais permit au national socialisme de se préparer au nazisme pour faire son travail de sauvagerie contre une partie de l'humanité. On n'analyse pas assez le nazisme dans sa fonction utile au capitalisme pour désarmer, détruire, la partie pensante et culturellement atypique des humains (juifs, roms, homosexuels, une fraction des intellectuels et ouvriers antifascistes dont des communistes et des socialistes...).

    Aujourd'hui, entre la BCE à qui le FMI peut imposer un apaisement, contre Merkel, et quelques mini plans Dawes, le capitalisme peut durer encore...et le néolibéralisme ira à son terme avec des politiques élaborées de division, un travail conséquent par des taupes introduites dans tous les mouvements quels qu'ils soient, et une disparition de tous "les acquis" en tous genres.

    Sauf si des soulèvements autonomes ont lieu, autonomes par rapport à une pensée d'extrême gauche largement figée. Et si un appel à une solidarité internationale d'un nouveau genre est lancé, intégrant ce qui reste de bon dans l'histoire, après tout ce qui a été tenté dans le "Minuit dans le siècle" que fut le 20ème siècle....

    (1)Le KPD allemand a été manipulé, martyrisé, l'ignoble Radek a flirté tant et plus avec la droite et l'extrême droite allemande...

    (Novembre 2012)

     

     

     

    Anciens textes de 2010:

    L'Occident est à la croisée des chemins. La crise est non seulement financière et économique, mais morale, intellectuelle. L'inanité et la stupidité de ceux qui parlent au nom des "valeurs occidentales" sont patentes. Les analyses des hommes de pouvoir sont mises en doute, ainsi que leurs informations. L'industrie américaine du formatage des esprits (vieille de 90 ans et plus) est en train de s'effondrer; la fabrication de l'idéologie du terrorisme est en train de se fissurer (la mise en cause de plus en plus fréquente des versions officielles sur les attaques terroristes en tous genres...). Le doute qui s'insinue dans les esprits sur la validité des guerres menées est évident.

    Egalement la révolte des citoyens est un phénomène nouveau, révolte s'exprimant au travers d'internet , entre autres par l'intermédiaire de Wikileaks qui diffuse toutes sortes d'infos secrètes sur les grands de ce monde, sur la diplomatie secrète, mettent à mal les médias traditionnels et l'industrie de la fabrique de l'opinion publique. Ceci traduit le rejet du formatage des esprits, le désir profond du contrôle des informations.

    Nous notons entre autres comment les médias ont fait le silence sur le travail d'avocats aux USA et ailleurs, concernant les filières bancaires par lesquelles MADOF a pu réaliser sa fraude gigantesque. Ces banques se sont enrichies grâce à cette fraude. Des procès se préparent contre elles, dont nous souhaitons qu'ils soient retentissants.

    Il apparaît également, grâce à un travail de fourmis réalisé par quelques spécialistes, que les finances européennes, notamment concernant les subventions, soient pour une partie déviés versle crime organisé, grâce à des erreurs et fraudes.

    Tous les gouvernements envoient leurs polices pour se saisir du dirigeant de Wikileaks. Spectacle grotesque ! Dès que ce site diffuse de nouvelles informations, des centaines d'autres sites, dits les "miroirs" de Wikileaks se relaient pour diffuser les mêmes infos.... Les citoyens se font un plaisir de piéger ceux qui voudraient que le silence soit fait sur la façon scandaleuse de gérer les affaires publiques par les grands "voyous" de ce monde.

    2010

    Le dirigeant de Wikileaks a fini par être déboulonné sous le prétexte (peut-être vrai) de comportements sexuels pas acceptables... Vrai ou faux, c'en est fini et on a oublié....

    Les évènements se bousculent: les révolutions arabes, vite travesties; l'écrasement des populations de Grèce, d'Espagne, du Portugal. On oublie les expériences et les faits à une vitesse stupéfiante. Les pouvoirs le savent et en profitent. En fait le formatage continue sous d'autres formes, et la régression morale des grands de ce monde touche jusqu'au plus profond des populations; de même que la régression des acquis imposés par les femmes occidentales..

    novembre 2012

     

     

     

    Comment l'Occident est vu par le régime despotique d'Iran, auquel les Israéliens feraient bien la guerre: Ce régime a une stratégie diplomatique non dénuée d'intelligence. Il vient d'envoyer Ahmadinejad faire un discours à l'ONU le 24-9-10 qui est une anthologie.

    Lire ce discours.(En français : http://french.irib.ir/analyses/articles/item/102191-les-nations-unies-ont-besoin-d'un-changement-structurel-ahmadinejad)

    Son contenu concentré:

    -L'ordre capitaliste est au bout du rouleau, impuissant à proposer des réponses adéquates aux besoins de la société

    -Les occidentaux se permettent de rejeter dans l'arriération les valeurs et la culture religieuses, au nom de la science et de la raison, au motif que leur religion au Moyen âge justifiait la tyrannie

    -Mais ils ont imposé l'hégémonie et le colonialisme, les guerres mondiales, les guerres et occupations dans le monde, la proléfération des armes, et ils persistent dans le colonialisme avec de nouveaux slogans.

    Analyse de trois évènements;

    -Le 11 septembre. L'hypothèse la plus crédible est celle de l'intervention terroriste des sphères les plus conservatrices et sionistes de l'administration US en vue de conforter les assises des USA au Moyen Orient et d'y propager la guerre. Proposition d'une commission d'enquête indépendante de l'ONU sur ce sujet. L'Iran organisera une conférence internationale sur le terrorisme en 2011 ouverte à tous les pays, chercheurs, penseurs...

    -La Palestine.Les propalestiniens se voient affublés des qualificatifs de terroristes et antisémites. La liberté d'expression dont se réclament les occidentaux est mise à mal... L'Iran propose le retour des réfugiés et un référendum de tous les palestiniens sur l'avenir de la Palestine.

    -L'énergie nucléaire. L'Iran propose l'énergie nucléaire pour tous (le nucléaire semble être adulé par l'Iran !), et l'arme nucléaire pour personne. Certains membres permanents au Conseil de sécurité prétendent militer pour la non prolifération, mais monopolisent de fait la bombe atomique.

    En conséquence, l'ONU doit être réformée. On ne peut pas être à la fois juge et partie au Conseil. Il faut abroger le droit de véto. Le secrétaire général ne doit être mandaté que par l'Assemblée générale et non par le Conseil. On ne peut pas vouloir imposer démocratie et liberté, et occuper militairement des pays. La déclaration de Téhéran entre l'Iran, le Brésil et la Truquie est toujours valide. L'Iran n'acceptera pas des dicktats. Nous sommes un pays de grande civilisation en science, art, littérature. Nous sommes monothéistes: nous respectons la Bible et le Coran. Les méthodes hégémoniques de l'Occident ont failli. Nous proposons une chaire de débats libres dans cette Assemblée. Equité et amour: base de la paix.

    Commentaire en 2010: Ce discours émaillé de considérations religieuses, qui peuvent agacer ou être le prétexte à une mauvaise lecture, se déroule comme un exposé de bon sens. L'Iran se moque des présupposés démocratiques de l'Occident, car tout concourt à démontrer qu'ils sont faux. L'Iran, pays qui ne reconnait pas la démocratie occidentale, se joue des valeurs affichées de l'Occident, en particulier dans sa critique du Conseil de sécurité et du droit de véto. Et plus généralement dans le fait que l'Occident a colonisé, colonise toujours, fait la guerre, occupe des pays illégalement. De ce point de vue, l'Occident n'est pas à même de juger l'Iran. Le raisonnement est imparable.

    Sauf que tout ceci a été terni par le soutien apporté par l'IRAN à la dictature sanglante de la Syrie, dès 2011. Tout le crédit gagné par l'IRAN, a été perdu...

    nov 2012

     

    Victoire des naxalistes en Inde.

    L'Inde vient opportunément, enfin (!), de fermer des sites d'exploitation, et d'interdire des industries, tout simplement parce que la paix sociale y est gravement menacée. C'est un immense acquis à mettre au compte des citoyens du monde.

    Par exemple: fermeture d'une fonderie de cuivre (rejet d'éléments toxiques), interdiction d'ouvrir une mine de bauxite sur des terres considérées comme sacrées dans l'est de l'Inde (les naxalites entre autres auraient gagné cette bataille), fermeture d'une mine de calcaire exigée du cimentier Lafarge, acceptation d'une autre sous condition. Plus de 100 projets annulés ou reportés depuis juin 2009

    Les rébellions de naxalites, paysans pauvres, mettaient la paix sociale en jeu et appelaient à multiplier les révoltes. Aujourd'hui les projets industriels doivent se négocier avec les populations, ne pas amputer les terres agricoles, doivent reverser au moins 25% des revenus miniers aux projets locaux, et doivent se faire conformément au respect de l'environnement... Gageons que ceci sera au moins partiellement respecté, sinon totalement.

    (Le Monde 1-10-10)

    Si on y ajoute les combats menés par les ouvriers mineurs d'Afrique du Sud en 2012, les combats en Am latine, ceux qui se déroulent en France contre les forages pour obtenir du gaz de schiste, contre la destruction des terres de Notre Dame des Landes, et pour un non lieu pour ceux de Tarnac.. peut-être y a-t-il là des éléments qui pourraient permettre de reconstituer une solidarité internationale entre les jeunes et les travailleurs pour un autre monde. Les combats menés par les salariés, pour conserver telles quelles leurs entreprises qui ferment, se déroulent en solitaires, pour un renouveau de la croisssance, et non pour une recherche de la solidarité internationale en vue d'un autre production. La richesse acquise par les patrons et les grands actionnaires devraient servir à payer des salaires à ces travailleurs, dans le cadre d'une recherche pour un autre type de production....

    nov 2012