MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme Révolution sociale
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

    Division Unité

    euro

    Islamisme

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Subprimes

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

     

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    LIBERTE D' EXPRESSION=LIBERTE D'AGRESSION ?

    La liberté d'expression est mal reconnue dans les faits en France en raison de l'islamophobie ambiante, et d'une société très sioniste en raison de la nature du PS..

    Charlie Hebdo (très peu lu en France) était encensé après l'attentat de 2015, avec une confusion évidente entre le contenu du journal et l'insupportable assassinat dont ces journalistes ont fait l'objet.

    Dans le même temps le théologien et islamologue Tariq Ramadan est écarté de presque toutes les conférences où il est invité, par une meute de "laïcards" (des gens qui n'ont pas lu la loi de 1905) qui font de lui un homme "au double langage": démocrate par devant, islamiste par derrière (sans qu'on sache ce que signifie islamiste). L'essayiste Caroline Fourest, la pire laïcarde haineuse qui soit, lui a fait cette réputation il y a plusieurs années en arrière. Cette personne est couverte par tous les pouvoirs en place car elle nourrit à elle-seule, en tant que "féministe" radicale, une islamophobie extraordinaire.

    Tariq Ramadan qui a beaucoup écrit, a pourtant dit tout ce qu'il avait à dire publiquement; et en outre il est particulièrement écouté et aimé par les jeunes musulmans dans les quartiers populaires. Il serait particulièrement utile par les temps qui courent.

    Alain Gresh, Sonia Dayan, Raphaël Liogier, Edgar Morin signent un article pour le défendre dans le Monde des 3 et 4 avril 2016.

    mais 2016.

     

    A propos des caricatures de Charlie Hebdo de septembre 2012


    Ceux qui emploient aujourd'hui les mots liberté d'expression nous trompent. En réalité au nom de cette liberté, certains veulent promouvoir le terrorisme intellectuel, l'opposition aux libertés individuelles pour tous, le formatage capitaliste et marchand, et pire préparent un socle puissant pour le fascisme…


    Les nouvelles caricatures de Charlie Hebdo (19-9-12) s'apparentent à la continuation d'une position coloniale méprisante et haineuse vis-à-vis des musulmans, et constituent à la limite un appel indirect au pogrom dans une situation possible de guerre civile.

    Il faut donc plus avant généraliser le sens de cette initiative. L'une des grandes conquêtes de la révolution de 1789, parmi d'autres, fut la liberté d'être athée, de ne pas aller à la messe sans être pourchassé ; et pour les juifs la possibilité d'être considérés comme des citoyens à part entière. Certes il n'y a jamais eu d'égalité réelle, sauf formelle, entre les citoyens, puisque les riches pouvaient exploiter les pauvres, et construisaient la démocratie pour eux seuls.


    Aujourd'hui, et en raison de tout le mal intellectuel, psychique, physique, fait aux libertés individuelles, par notre société marchande et coloniale, et également en raison du terrible exemple de l'URSS, certains estiment au fond d'eux-mêmes que la liberté religieuse, particulièrement pour les musulmans, la liberté d'avoir une religion, ne font pas partie des libertés individuelles. C'est l'absolutisme à l'envers. Certains pensent aussi que les musulmans ne peuvent être des citoyens à part entière. Et quand ceux-ci, provoqués par ce que j'appelle des voyous d'extrême droite aux USA, ripostent, ils deviennent des terroristes. Certes, la provocation des voyous en question trouve ses relais dans tous les pays du monde à travers des " salafistes " dûment avertis, ou pseudo salafistes, en réalité le plus souvent des fascistes en herbe… Et voilà qu'au nom de la liberté d'expression, dûment reconnue à ces voyous aux USA, de drôles d'individus, que je vois de plus en plus évoluer vers l'extrême droite, de Charlie Hebdo, rajoutent une couche de provocation, comme s'ils avaient partie liée avec ceux qu'on dit être des salafistes. Ces individus ne sont pas pour les libertés individuelles et la liberté d'expression. Ils sont seulement pour leur liberté d'expression. Ils sont en général islamophobes et crachent sur toutes les croyances religieuses… exactement comme faisaient les soviétiques et le NKVD, en pratiquant le viol des églises en URSS dans les campagnes, en en faisant des écuries pour les cochons. Ces individus sont, le plus souvent, par leurs dessins, pour le viol des consciences.


    Je suis athée. Mais si j'ai le droit de l'être, c'est parce que d'autres ont le droit de ne pas l'être. Je ne tolèrerais pas qu'il y ait des caricatures contre les athées et des sortes d'appel au pogrom contre eux ; je ne tolère pas les caricatures systématiques contre les croyances individuelles, particulièrement celles des musulmans.


    D'ailleurs, on voit tout à fait qui sont en réalité ceux qui considèrent, en plus de Charlie Hebdo, que la lutte essentielle doit se porter contre les religions et non pas contre le capitalisme. Onfray vient de montrer son vrai visage en salissant la mémoire des martyrs algériens de Sétif en 1948. C.Fourest montre presque quotidiennement qui elle est en fustigeant sans cesse les musulmans, en se parant d'une laïcité qui fait honte, exactement comme celle de Marine Le Pen (voir la mouture "Laïcité Le Pen" dans ses déclarations du 23-9-12). Et, en plastronnant à la télévision française. Mais pour qui donc la liberté d'expression est réservée ? Pour qui sont les libertés individuelles ? Je me sens humiliée par ce qui se cache trop souvent derrière une dite laïcité : la xénophobie, le chauvinisme, le nationalisme chrétien, l'athéisme terroriste des ex soviétiques (pour ne pas regarder plus près de nous), le racisme contre les musulmans, la haine d'autrui, la haine de la différence, la recherche des " coupables " à désigner pour de futurs pogroms, l'amour fou pour le formatage capitaliste et sa crasse intellectuelle.


    Monsieur Valls, de qui fait-il le jeu en se parant à son tour de la " liberté d'expression " ? Ceux qui n'ont que cela à la bouche pour propager la haine sont des faussaires. Ils n'aiment ni les pantalons, ni les robes, ni les crêtes, ni les foulards qui ne sont pas à la mode du chauvinisme franchouillard. Le seul vrai problème est pourtant de s'unir pour agir collectivement contre ce qui se prépare comme misère, comme exploitation outrancière, comme régression, grâce à ceux qui nous gouvernent et qui ne sont guère différents des précédents.

    20-9-12

     

    Une précision:


    Je viens de retrouver un papier de 2010 du militant et romancier Tariq Ali, athée, dont le père était communiste.
    Il rappelle que Marx avait bien écrit que la religion était l’opium du peuple, mais qu'on oublie trop facilement la phrase immédiate qui suit, où Marx la qualifiait aussi de « soupir des opprimés ».

    Plus de 80% de la population mondiale croit en Dieu et plus de 50% pratiquent une religion, parce qu’effectivement celle-ci exprime le soupir des opprimés. C’est trop facile, quand on est nanti et bien nourri, de jeter aux gémonies les religions, ou de prétendre superbement qu’elles constituent la plus grande oppression, avec ce mépris suffisant qu’affichent les « intellectuels libérés » et repus… Devons- nous être totalement irrespectueux vis à vis de ce qui permet à la souffrance humaine de s'apaiser quand on est largement impuissant à aider ceux qui en sont accablés ? Quels que soient nos choix rationnels, je dis "non".

    Que faisons-nous pour l’instruction des opprimés, pour la restitution de leurs terres et de leur agriculture afin qu’ils aient le droit de vivre un peu décemment ? Que faisons- nous réellement, à part des palabres, pour les malheureux palestiniens, syriens, congolais….et tant d’autres ? il faut leur dire que c’est leur religion qui les tue, et accessoirement leurs foulards ??

    En me servant d’un article de Tzvetan Todorov dans le Monde des 27 et 28-3-2011, je dirai ceci : lutter avec des caricatures contre une dictature religieuse que l’on subit, c’est non seulement un acte courageux mais un acte salutaire ; mais s’en prendre systématiquement à une minorité discriminée par des caricatures, c’est un acte raciste et odieux.
    Les caricatures de Charlie hebdo n’ont rien à voir (pas plus que les écrits fumeux de C.Fourest) avec un quelconque appel à l’émancipation de la religion comme forme aliénante de la conscience, ou comme forme instrumentalisée de la dictature (cf Iran), c’est un acte de haine raciste.
    Contrairement à ce que certains écrivent, ce débat est d’une extrême importance aujourd’hui.

    La liberté d'expression dont certains se prévalent semble constituer pour eux la garantie qu'ils ne peuvent être critiqués ! Et bien, des médias, des intellectuels et des politiques marchent dans ce sens. Cela constitue une régression de la conscience.

    La liberté d'expression est devenue hélas aujourd'hui trop souvent une simple liberté d'agression.

    Pour finir, soulignons que Charlie Hebdo cherchait aussi à faire une bonne affaire commerciale !

     

    Le 22-9-12

     

    Liberté d'expression et laïcité.

    Evidemment, la "liberté d'expression" telle que décrite ci-dessus, est toujours employée pour défendre la dite laïcité.

    Dans la loi de 1905 sur la laïcité, il n'est nullement dit qu'on ne puisse indiquer dans la rue qui on est , ni manifester pour ce qu'on est. Jean Baubérot qui est un spécialiste historien de la laïcité, explique qu'à l'époque "les amendements qui visaient à interdire les "manifestations de la religion" sur la voie publique avaient été massivement rejetées".
    Depuis plus de 10 ans, on fait comme si ces amendements avaient été votés.
    Le voile sur la tête n'est bien souvent que le revers de la "femme marchandise". Nos grands mères paysannes en avaient toutes sur la tête.... Ne pas le supporter, c'est du racisme inconscient. On est formaté...


    Qu'il s'agisse de politique ou de religion, on a le droit de faire presque tout ce qu'on veut dans la rue, si on tient compte évidemment du respect d'autrui et de la non-violence.

    En conséquence de quoi, toutes les agressions contre les musulmans ne relèvent que du racisme, et non pas de la défense de la laïcité, ou de la lutte contre le fourre-tout "islamisme".

    le 29-9-12

    A propos des religions..

    Pour les intégristes irreligieux, rappelons que Pol Pot avait supprimé toutes les religions...

     

    CharlieHebdo

    Le 6-11-11 courrier des lecteurs au Monde

    Bonjour
    J'ai vu passer un éditorial disant à peu près "Il faut soutenir Charlie Hebdo". Vous réunissez en un seul bloc le combat pour la liberté d'expression imprescriptible, la nécessaire condamnation sans réserve d'un attentat contre un journal quel qu'il soit, avec le soutien d'un journal portant le nom de Charlie hebdo. C'est une erreur profonde.

    Je défends tous les droits démocratiques au profit de ce journal, mais je déteste Charlie Hebdo. C'est un journal qui a une toute petite tête politique et intellectuelle, dont le fondement premier est de porter aux nues le sexe masculin et un machisme évident. C'est un journal qui est vulgaire dans ses dessins, un journal sioniste qui plus est, et largement xénophobe.
    Si l'acquis de la loi de 1905 nous a invité à faire entrer la pratique des religions dans le domaine privé, je déplore l'intrusion constante dans ce domaine privé de journalistes ou d'hommes politiques, en vue de faire violence à des convictions religieuses, et de fracturer ainsi des dialogues possibles. Cette attitude ne relève en rien de la laïcité, mais relève de la xénophobie, et nourrit évidemment les intégrismes de tous bords, dont il faut punir les exactions.
    Donc je ne soutiens pas Charlie hebdo.
    Anne-Marie Chartier Grenoble

    Le 9-12 à propos de l'article de Cavanna du même jour :


    Je suis athée et laïque. Cavanna, de Charlie Hebdo, ne peut même pas se targuer d'être laïc; il ne respecte pas ce qui est du domaine du privé et de l'intime, comme la loi de 1905, sur la séparation de l'église et de l'Etat, nous y invite dans la tolérance. En URSS, Cavanna aurait été un tchékiste au nom de la laïcité, dont il n'a que faire. Il méprise la grande majorité de l'humanité, c'est à dire les croyants qui constituent plus des 3/4 des humains. Il les nomme avec mépris "diminués du cerveau", "infirmes mentaux". Ne fait-il pas un projection de lui-même ? Cavanna est aussi un grossier personnage qui, comme son frère Choron, ne s'intéresse qu'à son sexe, qu'il aimait à exhiber en public de façon répétée.
    Il faut pardonner à Cavanna. Il est méchant et n'aime pas la vie: "l'humour est un coup de poing dans la gueule", "le rire est la cruauté à l'état pur"...
    Selon moi, le rire est cette franche explosion bienfaisante qui s'échappe de soi quand on peut au moins partiellement, goûter à ce qui est drôle.
    Enfin s'attaquer au fait religieux en continu relève de l'intégrisme naturellement xénophobe. Inch Allah
    AM Chartier