MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme Révolution sociale
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

    Division Unité

    euro

    Islamisme

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Subprimes

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

     

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    Somalie

    Il nous a semblé important de donner quelques points de repères sur ce qui se passe en Somalie, principalement en utilisant la presse et ses contradictions. Ce qui suit est extrêmement parcellaire et demande à être amélioré.

    Bref historique:

    1978: fin de guerre entre la Somalie et l'Ethiopie. La province de l'Ogaden, peuplé de somalis, en était l'enjeu. La Somalie est vaincue et a à sa tête le fameux dictateur Syad Barré (là depuis 1969). L'URSS et Cuba avaient appuyé l'Ethiopie dite marxiste à l'époque. La Somalie n'a pas le soutien des USA bien qu'elle lutte contre des communsites...

    Pays pauvre, riche seulement de son cheptel, élevé par des nomades. La population est nomade à 75%. Les 700 000 réfugiés fuient les éthiopiens après la victoire de ceux-ci. L'armée démobilisée va vivre sur l'habitant ! Les céréales sont importées. La situation est désastreuse.

    Pour se maintenir au pouvoir Syad Barré joue sur les anciennes rivalités entre clans. Série de vandettas sanglantes.

    Au nord les somalis se soulèvent à l'aide du MNS (Mouvement national somali). En 88 il s'empare de quelques villes.. Contre lui le pouvoir lance l'artillerie lourde et l'aviation. Barré est armé cette fois par les USA : 50000 mort en 6 semaines, et 400 000 nouveaux réfugiés qui fuient vers l'Ethiopie. Le 14 juillet 89, la population de Mogadiscio se soulève. En janvier 91, Syad Barré part et laisse un pays exangue. (revue Faim et Développement. Décembre 1992)

    Bien que les journalistes anglosaxons tentent de se démarquer du point de vue de l'administration américaine, tant celle-ci a menti pour camoufler ses intérêts et son rôle dévastateur dans la liquidation de milliers de civils, ils n'en reprennent pas moins l'ensemble de ses affirmations, avec des contradictions et des informations intéressantes. Parmi d'autres, un article à retenir à cet égard est celui de l'anglo saxon Jeffrey Gettleman (Courrier international du 23 au 29 avril 09). On y lit la chose et son contraire à quelques lignes d'intervalle, mais....

    La Somalie serait un pays dévoré par des clans dits opposés et irréconciliables (certainement quadrillé de clans comme tout pays africain), donc ingouvernable, viviers de chefs de guerre depuis 1991 à la chute du dictateur Siyad Barré (mais armés par qui que diable ???), un territoire sans loi ni gouvernement, comme par définition, mais (!) que les Tribunaux islamiques ont su gagner en quelques semaines au début de 2000, en réconciliant tous les clans (par magie ?) autour de tribunaux de quartier pour rétablir l'ordre (donc accord de la population). Ils ont mis en place un système d'action sociale, ont construit des écoles coraniques et des mosquées avec l'aide, est-il dit, des adeptes du wahhabisme d'Arabie séoudite.... (impossible de vérifier mais possible), ont arrêté les chefs de guerre, organisé des procès. Et l'ordre est revenu: la population a rendu les armes et s'est mise à nettoyer les rues. Les tribunaux pourchassaient même les pirates...en 2000.

    Pour que ceci fut possible, il convient de faire l'hypothèse que la population ne portait pas dans son coeur les chefs de guerre, que les clans se sont donc dissociés des chefs de guerre (donc ne sont pas opposés par principe et toujours), et que les tribunaux islamiques ont reçu des armes, de qui ? L'auteur nous dit que des "seigneurs d'argent" (venus d'où? ) ont reconstruit le pays avec ces tribunaux; qu'il n'y eut jamais, au cours des 6 mois d'existence de ces tribunaux, de gouvernement formellement établi, et pas d'impôt et d'administration... Cela ressemble étrangement à des organisations de quartier en voie de fédération avec une aide extérieure. Y aurait-il une internationale islamique ?? Oh horreur, diront certains.

    L'auteur nous dit que les organisateurs de cet ordre étaient les "islamistes", qui se présentaient comme des nationalistes. On reconnaîtra là l'écriture des occidentaux de tous bords. Par définition, il ne peut y avoir de nationalistes résistants dans les pays du Moyen Orient, il n'y a que des islamistes, car ils sont ou sunnites ou chiites (en Europe, les mêmes diraient-ils que les catholiques et protestants ne peuvent être des nationalistes ?). Puis l'auteur nous dit qu'il y eut des désaccords entre islamistes modérés et extrémistes (de quelle nature ? on ne sait pas....... ou alors l'article a été coupé), ces derniers voulant faire le djihad ( contre qui ?? Quelle signification ? On ne saura pas). Apparemment, certains s'en sont pris aux femmes, et à la drogue que les somaliens machouillent: le qat (Possible mais on n'en saura pas davantage). La rumeur, nous dit-il, se répand que les chefs islamistes shabab travaillent avec l'étranger et avec Al Qaida (Qui le dit ? Qui répand ce bruit ?? ). Les shabab sont présentés à la fois comme redoutables, implacables mais pourtant les chefs sont toujours modérés (quel sens donner à "modérés", modérés en religion ?). Les désaccords s'amplifieraient..

    Comme par hasard les USA ne supportent pas un pays tenu par les islamistes qui feraient prédominer l'ordre. Les USA ne supportaient pas les communistes, ils n'aiment apparemment que les chefs de guerre et le désordre.

    Ils commencent à préparer un "gouvernement dit provisoire" puisqu'il n'y en a pas. Ils manoeuvrent en coulisses. Il se peut bien que leur intervention sème la zizanie entre les chefs des Tribunaux. Quelle riposte avoir contre les USA ?

    Quel intérêt les occidentaux ont en Somalie depuis toujours (colonisation par les anglais et les italiens jusqu'en 1960) ? C'est un emplacement stratégique dans la Corne d'Afrique, à partir duquel on peut contrôler le trafic maritime dans le golfe d'Aden. A l'indépendance en 1960, les russes et les américains auraient envoyé des armes: A qui ?? Au despote Barré qui a pris le pouvoir de 1969 à 1991 ? Il serait utile de connaître cette histoire dans le détail.

    Lors de sa chute en 1991, les USA sont déjà intervenus, provoquant la guerre civile, des milliers de déplacés et des milliers de morts: guerre et famine. ! En 2000, les USA ne peuvent supporter le rétablissement de l'ordre. Ils vont fomenter une intervention militaire via l'Ethiopie (cette fois le renversement d'alliance est clair, le communisme est tombé en Ethiopie, donc les USA arment ce pays) pour renverser les Tribunaux islamiques, mettre à la place un gouvernement "provisoire" à la solde des USA, approuvé par l'ONU (bien sûr !!).

    C'est l'horreur d'une guerre qui touche principalement les civils, qui détruit tout, jusqu'à la défaite de ce gouvernement pro US en décembre 2008 et sa démission. Comme par hasard l'ordre revient ..... avec les anciens chefs des Tribunaux islamiques !! Et une haine sans nom contre l'Ethiopie nait chez les somalis...Les chefs deviennent un peu plus rigoristes, installent la charia (contenu sur lequel les journalistes ne disent rien) mais élisent un Président modéré (toujours d'après l'auteur...)

    Cependant la Somalie est dévastée, encore plus qu'en 1991... Le piratage du golfe d'Aden est organisé de façon systématique: Seulement par des brigands ? Une action concertée des Tribunaux ?? Ou les deux ? Ou encore tout simplement la population excédée ? On n'en saura rien.

     

    Un journaliste somalien nous donne des éléments intéressants d'explication (K'Naan. Courrier International du 16 au 22 avril 09)

    -Pillage illégal des poissons sur les côtes somaliennes par de grands bâteaux étrangers... On n'entend pas les plaintes des pêcheurs au niveau international !

    -Usines étrangères qui déposent des conteneurs de déchets divers, dont certains hautement toxiques et radiocatifs, dans les eaux somaliennes (entreprise suisse "Achair Partners", italienne dite "Progresso"), contre 3 dollars la tonne aux seigneurs de guerre, des brigands armés.

    C'est alors que les pêcheurs locaux (confirmé par d'autres sources) alliés à des milices armées décident de protéger la vie marine de la Somalie, puis rançonnent les navires, et forts de leur succès, en font une véritable source de revenus (qui vont où ?? On ne sait pas)

    Justice pour qui ? demande l'auteur. Les pirates sont en réalité des garde-côtes, nous dit-il ! Evidemment les occidentaux ne peuvent voir mis en question leur commerce, leur pillage... Quelle réaction auront les populations organisées par les Tribunaux ??

    Mai 2009

     

    L'ensemble de la presse internationale qualifie évidemment les "islamistes" somaliens d'individus liés à Al Quaïda (cette organisation mystérieuse dont on apprend fin juillet 2009 que la CIA a tenté d'organiser l'enlèvement ou l'assassinat de ses chefs sans jamais y parvenir, tant la chose était difficile...!!!), entre autres le mouvement "Al Chabab" (les islamistes jeunes).

    La France n'était pas censée être mêlée aux questions somaliennes, erreur ! Deux agents français chargés d'une mission de soutien à l'actuel gouvernement somalien, pro américain, soutenu à bout de bras par la dite communauté internationale, sont enlevés ddans leur hôtel le 14 juillet. Ils se sont fait passer pour des journalistes. La France détient 15 pirates: impasse juridique quant à la possibilité de les juger...

    La presse n'en parle plus..

    2-8-09

    .....

    .

     

    Famine Somalie/Kenya

    Juillet 2011

    Les gens fuient la Somalie dévastée et arrivent dans des camps au Kenya, pays dans lequel la sécheresse sévit, suite à une absence de pluie depuis 4 ans (mais la production des fleurs pour l'occident n' a pas cessé !).La communauté internationale appelle sans beaucoup de succès à une aide internationale...

    Rappel: ce sont les USA qui ont mis en place, avec l'aide entre autres de l'Afrique du Sud, un gouvernement dit provisoire fantoche en Somalie, armé contre le mouvement Chabab qui avait chassé le précédent gouvernement aidé par les USA. Ce sont les USA qui financent la guerre civile par l'intermédiaire de l'Ethiopie et des complicités africaines, au nom de la lutte contre la piraterie, les "islamistes", les "terroristes".......Dans le même temps, les USA disent vouloir soutenir la rebellion contre les gouvernement assassin de la Syrie, lequel utilise les mêmes arguments que les USA contre leurs opposants (islamistes, terroristes...)....Fausseté des arguments !

    La famine est d'abord le fait de la guerre civile en Somalie, de l'incurie des différents gouvernements locaux, de la complaisance de l'ONU..

    Les citoyens ont versé spontanément beaucoup d'argent pour Haïti, or la majorité des gens dorment sous des tentes, le pays n'est pas reconstruit sauf pour les riches. Les citoyens n'ont plus confiance dans les mensonges tous azimuts...

     

    Désir occidental conscient ou inconscient de dévastation en Somalie ?? Une suite d'interventions erronées !

    Un article du Monde du 1-9-11 de Philippe Bernard, pour une fois excellent, nous donne l'occasion de faire le point sur la Somalie.

    Les USA ont eu besoin de justifier une intervention armée, par Etat interposé, dans la corne d'Afrique, à quelques pas du Moyen Orient. On aurait pu écrire "Comment l'Occident crée lui-même ce dont il a peur"...

    Les USA financent donc un pouvoir fantoche, le "gouvernement fédéral de transition" (GFT) en Somalie, soutenu par l'Ethiopie, pays allié avec l'Ouganda et le Kenya. L'Afrique du Sud soutient le GFT ainsi que l'ONU, cette jolie serpillère des USA. Ce gouvernement n'a aucun lien avec la réalité somalienne, avec la population, il est extérieur au pays et composé de mafieux et de corrompus. Au nom du soutien à ce gouvernement les USA arment l'Ethiopie pour intervenir contre les Chabab, dits islamistes et terroristes: même jeu et même histoire qu'en Afghanistan. A ce jour les Chababs se sont retirés car ils n'ont pas les moyens d'intervenir contre la famine. Ils laissent faire les occidentaux pour mesurer le degré de gabegie auquel ils vont parvenir et pour laisser jouer les ONG. Ils attendent que la population les réclame.

    -L'ONU se prononce pour le soutien au GFT. Il est donc logique que les Chababs attaquent tout ce qui porte le sigle ONU. Alors que certaines ONG parviennent à négocier leur intervention, il n'en est pas question pour l'ONU. En attendant, les ONG sont obligés de passer à la caisse... L'ONU a-t-elle décidé de s'impuissanter sur ordre des USA ? L'agressivité des "partisans" africains contre l'ONU est générale. Le 26-8-11 un attentat a lieu contre l'ONU au Nigéria, faisant 18 morts. Cet attentat est revendiqué par Abou Darda de la secte Boko Haram. Evidemment on dit qu'elle est liée à Al Qaïda.

    -Mr Grünewald, au nom de l'Europe, et en continuité avec le passé, soutient un discours "bushien" selon lequel les Chababs ont partie liée avec Al Qaïda, et appelle à soutenir le GFT. C'est à vomir. S'étonnera-t-on de voir les Chababs s'en prendre à tout ce qui est européen et occidental ?

    -Les occidentaux n'ont rien trouvé de mieux que de s'adresser aux partis politiques somaliens, imités des partis occidentaux, totalement artificiels coupés de la population, et mafieux par essence. Les occidentaux refusent depuis toujours, exactement comme en Afghanistan, de comprendre comment la société somalienne fonctionne. Cette société comme en Afghanistan, au Moyen Orient et dans la majeure partie de l'Afrique, est organisée en grandes tribus avec des subdivisions en clans (familles élargies). C'est la tribu qui possède la terre, qui la distribue et la redistribue, qui veille traditionnellement à la répartition des récoltes, qui assure la solidarité entre les familles, qui organise la justice, qui fait tout ce qu'un Etat occidental s'attribue aujourd'hui comme tâches. Cettte organisation en tribus et en clans est traditionnelle, elle comporte des éléments de démocratie à la base et aussi d'autocratie; elle n'exclut pas des éléments d'opposition de type classes sociales; mais elle est reconnue par les populations. Sa supression autoritaire par la France en Algérie vers 1880 a entraîné la famine dans la paysannerie, d'autant que les terres étaient confisquées.... pour les colons....

    Le travail des occidentaux consiste donc à les dénigrer, à les nier, à y introduire la corruption, et à transformer les responsables de la tribu en chefs de guerre et en malfrats (argent, commerce illégal, armements, drogues... etc).

    Or pour discuter valablement avec la société somalienne, il faut passer par les tribus et les clans; leur proposer de se réunir et d'échanger. Dans les circontances actuelles, tout a été fait pour que l'Occident soit coupé totalement de la société somalienne, si l'on tient compte également de la piraterie en mer en riposte avec la pollution de la mer par.... les occidentaux. De toutes façons, ces derniers n'ont strictement rien à faire en Somalie, pas plus qu'ailleurs, si ce n'est à voler la terre pour de grands agrariens liés au lobby agro-alimentaire, et pour les hommes d'affaires spéculant sur la misère et le sang.

    -Les discours des occidentaux pour construire un Etat centralisé du type des leurs n'ont donc aucune chance d'aboutir. Personne n'en voit l'utilité sur place. Les musulmans ont développé des organisations humanitaires, des écoles, des hôpitaux, et y préconisent la charia, le droit musulman, dont le contenu peut être très variable selon les circonstances. Les occidentaux ont fait de ce mot, un mot épouvantail, en y rattachant tout ce qu'il y a de plus excessif dans des sociétés despotiques féodales du type de l'Iran, et en généralisant. Ils font exactement ce qu'il faut pour pousser les jeunes musulmans à l'extrémisme en occupant le pays et en introduisant le libéralisme économique le plus outrancier par les circuits financiers mafieux. Le malheur veut que la corruption marche bien, et que le pouvoir, grâce à la guerre, façonnent des hommes qui s'attribuent des privilèges et veulent les conserver... Le Hamas est très certainement gangrené par les mêmes tares que le Fatah sous des formes différentes. Mais le fait imprévu que les Chababs se soient retirés d'eux-mêmes de Mogadiscio devrait interpeller. Ces combattants musulmans semblent avoir une réflexion critique sur leurs activités. Ils rapparaîtront obligatoirement, mais sous quelle forme ?

    2-9-11

     

    La piraterie n'a subi aucun reflux depuis 2007.

    Les occidentaux ont monté l'opération Atalante contre les pirates, formés, et armés de fusils d' assaut et de lances roquettes; ceux-ci réussissent leurs coups une fois sur quatre dans le Golfe d'Aden. Depuis 2007, les sommes versées dépassent 100 millions de dollars. On semble craindre que la liaison soit établie entre els Chebabs et les pirates. Cette piraterie, partie des pêcheurs humiliés et spoliés, s'est transformée en brigandage organisé contre les occidentaux.

    Piraterie des temps modernes qui stigmatise peut-être la fin de la domination de ces derniers sur mer.

    Par qui les pirates sont-ils armés ? La contrebande, organisée par qui ? Armes venues d'où ? Une puissante organisation de trafic d'armes semble traverser l'Afrique au profit d'une lutte anti occidentale sans merci

    (à partir des éléments du Monde du 13-9-11)

     

    GRANDES MANOEUVRES OCCIDENTALE ET CHINOISES CONTRE LA SOMALIE PAR L'INTERMEDIARE DU KENYA

    Les journalistes occidentaux mettent en avant les enlèvements d'occidentaux au Kenya pour justifier une intervention occidentale à partir du Kenya, contre la Somalie, théoriquement aux mains du TPG et de l'AMISOM à Mogadiscio

    En réalité, il semble que la sécession du Sud Soudan, riche en pétrole ait attiré les convoitises occidentales et chinoises pour la construction d'une route, d'une voie de chemin de fer, du nord au sud, s'achevant par un terminal pétrolier à Port de Lamu au Kenya. La Chine a promis beaucoup d'argent et les occidentaux également. Une voie vers la mer serait ouverte à l'Ethiopie, alliée des USA et armée par eux. Il est donc exclu que la Somalie soit conquise par les Chababs, qui se tiennent en retrait pour l'instant, mais gissent en franc-tireurs. Les occidentaux pousseraient le Kenya et l'Ethiopie à se partager la Somalie.

    Pour l'instant l'armée kenyane a attaqué la Somalie à l'ouest fin octobre 2011 en vue de réduire les Chababs. Elle serait armée par la Chine.

    Il s'agit toujours officiellement d'en finir avec El Qaïda, alors qu'il n'a jamais été prouvé que les Chababs s'en réclamaient. Mais l'affirmation est toujours aussi commode pour justifier le dépeçage d'un pays, la famine, le chaos, au profit de la sordide recherche du pétrole.

    (éléments pris dans le Monde du 4-11-11)

     

    Il était une fois la Somalie

    Il était une fois des pays bien méchants qui décidèrent, ni vu ni connu, d'aller vidanger leurs bateaux, et de répandre toutes leurs ordures chimiques et autres au large des côtes de la Somalie, dans le même temps où, pour des raisons stratégiques, les USA soutenaient un régime de mécréants comme eux à la tête de la Somalie où on crevait de faim (famine, distribution inégale des terres….)


    Les pêcheurs ne pêchèrent bientôt plus de poissons, tous morts dans les eaux de mer, au large des côtes… Ils décidèrent alors de rançonner les bateaux des occidentaux. Comme ils ne sont pas plus bêtes que d'autres, ils s'organisèrent comme les pirates d'antan, arrêtèrent les bateaux et les passagers, et réclamèrent des rançons..(l'histoire ne dit pas s'ils leur donnent à manger des poissons crevés)


    …….. Les occidentaux s'organisèrent à leur tour pour attraper ces pirates.


    En 2008, dans une affaire célèbre, des pirates somaliens sont enlevés et mis en prison à Fresnes. Ils sont jugés. Ils ne parlent pas français, ils ne savent pas lire, ce sont de pauvres pêcheurs…devenus brigands à cause de nos déchets et de notre monstruosité. L'un d'entre eux est devenu fou en prison Cheik Nour Jamac Mohamoud… Il rêve de sa femme et de ses deux enfants. Les avocats alertent les autorités françaises. " Rien à f….. ". Il est condamné avec les autres.


    Après moultes péripéties, il est relâché sans être soigné, il est recueilli par des somaliens en Allemagne, et il est dangereux car devenu fou furieux. Il tue un somalien…..rebelote.
    Les somaliens qui ont été acquittés par des juges effarés, sont relâchés, mais non pas renvoyés chez eux….Ceux-là on les laisse dans la rue. Ils sont dans une détresse psychologique pire que nos petits délinquants de banlieues. Impossible d'avoir des papiers, impossible de travailler, impossible de rentrer chez eux….

    Ah que les occidentaux sont généreux !

    mai 2015