MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme révolution
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Lois du capitalisme ??
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

     

    euro

    Islamisme

    Inégalités

    Justice

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Terrorisme

     

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

     

     

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Palestine maudite
  • Paysannerie en Inde
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • UKRAINE la guerre
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

    -Gilets jaunes

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    CHINE Communiste

    La Chine est-elle communiste ou pas ? Voir notre rubrique "Révolution, communisme, bolchévisme": quelles analyses sont faites à ce sujet ?

    Nous n'avons pu écrire grand chose sur la Chine, pourtant cela vaudrait la peine, vu la grande puissance industrielle, militaire et politique qu'est devenue la Chine.

    Mais n'oublions jamais, (ce que l'on tente de gommer) que si la Chine est devenue ce qu'elle est, elle le doit aussi aux 30 millions de morts, essentiellement paysans, dûs au "Grand bond" de 1958 à 1961, après les cent fleurs de 1957.

    L'écrasement de la paysannerie a permis une exploitation éhontée de la classe ouvrière, tout cela sous la houlette de Mao Tsé Tung, à une époque où les maoïstes tenaient le haut du pavé, en Europe par exemple, et nous donnaient des leçons de marxisme en brandissant Staline !!

     

    Autocraties, guerre et pandémie

    Pour Alain Frachon journaliste au Monde

    Article excellent du 29-4-22. J'applaudis, par contre je reste dubitative sur la fin de l'article.
    Que sait-on de l'épidémie de covid en Chine ?? Sûrement pas plus grave qu'en Europe. Peut-on croire le PCC ??
    Et si par hasard il y avait eu des manifestations à Shanghaï, et maintenant à Pékin, contre la politique du PCC, contre la guerre en Ukraine par la Russie, contre le soutien du PCC à Poutine ?? Et si le covid n'était qu'un prétexte à un confinement qui n'est qu'une répression de masse ??
    Des tas de pays n'ont pas vacciné leur population à l'ARN, et ne sont pas submergés par la maladie !!
    SVP Alain Frachon ! Le PCC est capable de tout, exactement comme Poutine ! Les pires mensonges, mitrailler la foule, comme assassiner les oligarques.....

    Le 30-4-22

    COMMUNISME EN CHINE

    COMMUNISME CHINOIS : DIFFERENCE ET IDENTITE AVEC LE COMMUNISME DE L'URSS
    La lecture d'un livre étonnant m'oblige à tenter de comprendre quel est le contenu du communisme chinois, à la lumière d'une autre expérience, que je connais mieux, celle du communisme bolchévique et stalinien. 32 ans d'écart dans leur naissance. Il ne peut s'agir d'une simple redite. Entre les deux, les dirigeants communistes ont réfléchi
    Aujourd'hui la Russie et la Chine poursuivent le même combat
    Le livre en question est " La Roulette chinoise " de Desmond Shum, aux éditions Saint-Simon Paris 2022.
    Desmond Shum raconte sa vie à travers celle de sa femme, et son refuge en Grande Bretagne en 2015, avec son fils, après avoir été dépouillé de sa fortune. Il finira peut-être, par être assassiné comme Kravchenko en 1967 aux USA. Mais ce dernier avait cru au communisme, Desmond Shum jamais. Celui-ci a simplement cru pouvoir être un bâtisseur capitaliste éclairé, être riche et pouvoir en vivre en Chine. Sa femme, une des plus riches de Chine (fortune évaluée à 3Mds de dollars), est enlevée en 2017, disparait pendant 4 ans, et réapparaît pour tenter de dissuader son ex mari de publier son livre.
    Les questions soulevées sont trop importantes pour qu'elles ne m' assaillent point. Comment peut-on faire fortune en Chine jusqu'en 2012 pratiquement sans être inquiété ? Comment peut-on s'y offrir des bijoux, des voitures de luxe, à des prix faramineux ? Aller dans un restaurant chinois demander à manger un beafteak à 1000 dollars, ou décider d'un voyage en Europe avec des amis dans un " jet privé " à 43 millions de dollars… ? Pourquoi le PCC a suscité l'incroyable richesse des oligarques capitalistes chinois des années 1990 à 2012 ? Dans quel but ? Pourquoi un brusque retournement en 2012 ? Quels enseignements les communistes chinois avaient-ils tirés de l'échec de l'URSS ?
    Je ne peux ci-dessous que donner des pistes de réflexion sur ce sujet. Je pense que les chinois et les américains ont déjà écrit là-dessus des choses pertinentes. Je ne les connais pas. Mes réflexions ne peuvent être que très lapidaires. Mais elles sont issues de quelqu'un qui , moi, bien que tiraillée par le doute, a cru au communisme pendant 30 ans de sa vie.


    Tout d'abord " qu'est-ce que le communisme " dans la tête des dirigeants russes puis chinois.


    J'ai écrit " dirigeants " et non " militants ". Les dirigeants savent où ils vont, ce qu'ils veulent faire ; les militants rêvent d'une vie meilleure, et sont leur masse de manœuvre nécessaire pour agir des dirigeants.
    Ce qui a motivé et motive encore les dirigeants communistes, c'est fondamentalement le POUVOIR. J'en ai aujourd'hui la conviction : avoir découvert une méthode et une action pour modifier le monde, en prendre la tête, construire un pouvoir sans partage pour y parvenir, et laisser son nom sur cette expérience qui a vocation à l'universalité, tel était leur but.
    Il m'a fallu relire Lénine ou le lire pour la 1ère fois, récemment pour comprendre que les bolchéviks ne voulaient pas faire le bonheur de l'humanité, mais faire mieux que le capitalisme. Qu'est-ce à dire ? Faire mieux en matière de développement des forces productives, c'est-à-dire en croissance du capital, en croissance de production matérielle et de production des services, pour transformer le monde, au détriment d'un univers qu'ils ont méprisé, et qu'ils méprisent encore profondément.
    Pour ce faire, il fallait exproprier toutes les classes sociales : la classe bourgeoise, les grands propriétaires terriens, les financiers ; éliminer les classes anticapitalistes populaires, qui " font tourner la roue de l'histoire à l'envers ", à savoir les paysans, les artisans, les petits commerçants, se servir des prolétaires comme devant être l'arme de choc pour constituer " l'homme nouveau ", l'armature du Parti porteur de la théorie et l'armée au service du Parti. Et utiliser les intellectuels pour ce projet.
    -L'homme nouveau devait supplanter à terme les mouvements sociaux. Il serait formaté pour être hyper-productif, motivé, discipliné, obéissant, et mû par une idéologie sans faille.
    -la technique la plus performante devait être mise au service de l'homme nouveau pour les objectifs du Parti
    -une planification éliminant le gaspillage, les aspérités du capitalisme, comme du genre humain, les temps morts, les débats inutiles, organiserait le travail et la vie, au service d'une production dont les objectifs sont définis par le Parti, lequel exprime scientifiquement ce qui est nécessaire à une société nouvelle, au plus haut niveau productif. C'est pourquoi le communisme ne devait s'implanter en théorie que dans les sociétés capitalistes les plus développées. Or la révolution sociale, prise d'assaut par les marxistes d'obédience bolchévique, s'est produite d'abord dans un pays " arriéré " (expression de Lénine) mais avec une forte industrie naissante, la Russie, puis dans un continent paysan, la Chine.
    Ce qui est fondamental dans ce projet, c'est la disparition de la concurrence, cela faisait sa force. Au profit de l'émulation personnelle, et l'idée que seuls les meilleurs seront promus.
    Le rejet de la concurrence était judicieux, car c'est la pire source de gaspillage, d'inégalité, de chômage. Mais ce n'est pas cette disparition qui fera capoter le projet comme on l'a souvent dit ; c'est, à mon avis, l'absence de toute démocratie, de toute discussion, c'est le rejet de l'humanité en tant que source d'opposition, de différences, et d'un imaginaire contestataire par essence. Aucune planification de l'imaginaire n'est possible.
    -Donc la répression la plus féroce fut indispensable, au nom de la discipline du Parti.
    La théorie du Parti fait fi des apports " des Lumières ", des principes démocratiques, des droits de l'homme, de l'équité, du droit, de l'humanisme : toutes choses qui seront moquées comme étant contre productives. Le " centralisme démocratique " qui présidera à toute décision, reprendra un terme nécessaire à l'adhésion (démocratique), pour le vider de tout contenu par le " centralisme ". Aucune décision ne peut être contraire à ce que le centre a décidé, à savoir le Parti, au sein de son bureau politique. C'est le fondement du fonctionnement de la nouvelle société
    Le projet de l'URSS capotera après 62 ans d'extrêmes malheurs et de gâchis. Mais subsisteront en Russie une industrie lourde, conséquente, un complexe militaro-industriel très important, un système répressif à toute épreuve, des oligarques immensément riches. En 1989 le système s'effondre. En 1991 l'URSS disparaît par un vote au parlement.


    Quelles leçons vont tirer les dirigeants communistes chinois ??


    La chute de l'URSS est vécue comme une catastrophe par le PC Chinois. Officiellement il est dit que c'est le rejet de Staline par L'URSS qui est en cause.
    Le PC chinois avait intégré comme le PCUS qu'il revenait au communisme, dans un premier temps, de construire " un capitalisme d'Etat ", mais dont les contours n'étaient pas clairement définis.
    Il semble que " le grand bond " de 1958 à 61 (collectivisation forcée et industries lourdes villageoises qui feront 30 millions de morts), puis la " révolution culturelle " de 1966 à 1976, aient été estimés par certains membres du PCC comme ayant fait reculer économiquement la Chine, par une trop grande imitation de l'URSS. . Deng Xiaoping sera celui qui mènera une nouvelle politique d'ouverture, après Mao, début des années 80 (la Chine entre au FMI, à la Banque mondiale), Deng part en 87 et la tendance dure du Parti imposera la répression de la place Tienanmen en 1989, l'année de la chute du communisme en URSS. Deng reviendra en 92 jusqu'en 97 et imposera, après lui, ses amis politiques comme Jiang Zemin, Hu Jintao (qui fait entrer la Chine à l'OMC). Auront lieu les JO à Pékin en 2008 .
    La bataille reste rude au sein du PCC. Des groupes s'affrontent, s'éliminent, se reconstituent. Les promotions, l'argent, le pouvoir vont aplanir provisoirement les problèmes. Un accord se dégagera pour " l'ouverture économique " sur une plus longue durée jusque vers 2012.
    Une analyse plus fine semble être faite du capitalisme par le PCC. " IL FAUT FAIRE COMME EUX et profiter d'eux ". Mais sous une surveillance extrême du Parti, avec toujours les pleins pouvoirs à ce dernier.
    - C'est ainsi que le PCC lâche la bride à ceux qui veulent devenir des capitalistes pour créer des richesses, propulser le PIB en avant , aller chercher les techniques nouvelles, se les approprier, multiplier les contrefaçons, créer des emplois et une classe moyenne qui ira dans les restaurants et hôtels construits en quantité, et qui pourra acheter les appartements offerts par milliers, en s'endettant exactement comme en Occident..
    -Entre les débuts des années 1990 et 2012, liberté totale est laissée à de grands oligarques doués, compagnons du PCC mais pas forcément membres, pour créer de la richesse capitaliste, créer des conglomérats chinois avec prises de participations étrangères dans les deux sens, mettre des actions en bourse, attirer la confiance des USA. C'est un déferlement de projets dans une société qui était bridée auparavant. Cela met en évidence, pour l'auteur du livre, que le capitalisme sait utiliser les compétences et les imaginations, pour des projets d'accroissement de la richesse, du capital, avec des objectifs personnels et nationaux. Ce que la Chine commence à faire, selon lui. Il y ajoute pour lui-même des buts culturels désintéressés et parfois des objectifs humanitaires non prévus.
    -La Chine a ainsi vocation, selon lui, à être une grande nation capitaliste sous un contrôle strict du Parti communiste qui peut évoluer, croit-il, car le capitalisme intègre des pans entiers du Parti dans ce fonctionnement. Pourtant le Parti pense garder la main non seulement par la surveillance des individus et des capitalistes, mais par la richesse accordée à certains, et pas n'importe lesquels : les capitaines d'industries, les créateurs d'entreprises et de services, les meneurs d'homme (hommes ou femmes), les animateurs de projets. Mais richesse sous conditions.
    -" L'homme nouveau " avait cessé d'être mythique. A la place, une SURVEILLANCE DE MASSE DES CITOYENS se construisait avec l'obligation d'y consentir pour avoir un travail, un appartement. Ceci avec des moyens techniques modernes mis en évidence par la CIA, divulgués par SNOWDEN au début des années 2000..


    -Mais il y avait un imprévu à tout cela. Les classes riches circulaient beaucoup à l'étranger et entre autres aux USA, et envoyaient leurs enfants y faire leurs études. Les idées de libertés d'expression, de création, d'indépendance du pouvoir judiciaire passaient à travers elles, irriguaient ces milieux, en particulier Hong Kong..
    -Le PCC intervient tardivement face à cela. Une chose lui est cependant insupportable: que les fortunes personnelles apparaissent dans la presse, et surtout étrangère. Cela met en danger le pouvoir du Parti. L'arme utilisée contre un contrevenant à certaines règles sera l'accusation de " corruption ". Tout le monde est corrompu et le sait, mais dans certaines limites qui ne sont définies que par le PCC, et non par le droit pénal. La définition de la corruption est à géométrie variable.
    Vers les années 2010 des règlements de compte, des assassinats, ont lieu. La tendance dure du PCC, au mépris de l'évolution économique, recrée des camps de travail et de formatage, élimine en douce les avocats, les associations religieuses, les ONG, les organisations humanitaires, les éditeurs et se prépare à utiliser les pandémies pour imposer des confinements au-delà du nécessaire. (le confinement à Shanghaï de 2022 peut être vu comme une répression préventive..). Le " zéro covid "°se situe dans la même logique que le " zéro dissident " ou le " zéro critique " selon le professeur Lun Zhang (Le Monde du 19-4-22). La société doit être " saine " et " purifiée ", sans covid, et sans influence de la civilisation occidentale. On croit entendre la petite musique de Poutine. C'est l'ère XY ! Ajoutons que XY fait censurer l'hymne national de la Chine depuis le 20 avril, hymne brandi par les réseaux sociaux pour protester contre la répression. En effet l'hymne dit " Debout ! Les gens qui ne veulent pas être esclaves…. "


    Le PIB s'est accru très fortement pendant la période écoulée, jusqu'à 10%. C'est pain béni pour les capitalistes chinois mais Xy Jinping prend le pouvoir à la tête du Parti en 2012 et fait arrêter des milliers de gens pour corruption, dont des rivaux éventuels. Des gens disparaissent après avoir été enlevés.
    -La grande différence entre le capitalisme occidental et le capitalisme d'Etat communiste est qu'un oligarque peut du jour au lendemain disparaître et se voir privé de tous ses biens. Cela existait théoriquement déjà en URSS, cela restera vrai en Russie après 1991.
    Desmond Shum en désaccord avec sa femme depuis longtemps sur le cours de leurs affaires, divorce, part en GB, en 2015 avec son fils encore enfant, en perdant une grande partie de sa fortune. Il avait engagé des projets gigantesques qu'il laissera à d'autres.
    Et là soudain, il met en évidence, pour lui-même et ses lecteurs, et comprend le fonctionnement du Parti. Il en décrit soudainement les rouages avec une terrible acuité. Il n'a plus rien à perdre.
    En 2012, un " document n° 9 " fut distribué aux dirigeants du PCC qui avertissait que les dangereuses valeurs occidentales, telles que les libertés d'expression et l'autonomie du pouvoir judiciaire infectaient la Chine et devaient être éradiquées. (p 239).
    Rien de ce qui concerne le fonctionnement du capitalisme n'est récusé par le PCC. Ce qui est récusé c'est la démocratie et la capacité contestataire de l'individu. Exactement comme en URSS.
    A partir de là, XY aggrave la répression déjà en cours, et dissipe toute idée d'ouverture et de réformes démocratiques. Il s'oriente vers la reprise en main de Hong Kong dès 2013, fait kidnapper des individus, des libraires ; Il s'en prend aux révolutions " de couleur " en Occident, aux révolutions qui secouent le Moyen Orient ; Il déclenche dans le pays des manifestations massives, obligées, de soutien au Parti. Shum explique que tout est permis au Parti : les arrestations arbitraires, la fabrication des preuves, des aveux, des dénonciations, des écrits, des témoins, sans recours. Il fait fermer les bibliothèques quand il veut, Il en est de même des chiffres de croissance qu'il fabrique. ..
    En 2018 il fait adopter un amendement à la constitution chinoise, abrogeant la limitation des mandatas présidentiels. Tout est dit. Exactement comme en Russie.
    La Chine a été extrêmement loin dans l'utilisation du capitalisme pour devenir une grande puissance. A travers bien des contradictions, elle n'a pas lésiné. Elle a fait ce que l'URSS n'avait pu faire, ou pas osé faire. Son but ultime " Défier l'ordre mondial ". XY et Poutine : même combat.


    Quelles leçons pour nous ?


    -que le capitalisme est malléable, contrôlable ; que ses capitaines les plus hauts placés peuvent être déchus ; que ses lois de fonctionnement peuvent être modifiées par une action concertée….
    -que même les gens riches peuvent être porteurs des principes démocratiques à leur insu, et s'en saisir.
    -que les humains ne cesseront de s'affronter sur des idées, fussent-ils dans le régime de répression le pire, et que nul ne sait ce qui peut en sortir : le pire et le meilleur.
    -que les deux monstres que nous avons face à face aujourd'hui, nourrissent, en même temps, l'idée persistante de destruction de la démocratie, en profitant d'un impérialisme occidental arrogant et destructeur. Et que le monde occidental peine à ouvrir les yeux à ce sujet.
    -que l'idée communiste, telle que décrite par Marx, appartient à un corpus d'idées déterministes contraires à la nature même du genre humain (le " sens de l'histoire ").
    -que les principes démocratiques sont sans doute les plus adaptés pour que les humains vivent ensemble au mieux. Mais leur application nécessite une vigilance et un travail sans relâche.
    AMC Le 24-4-22


     

    LA REPRESSION PREVENTIVE EN CHINE

    Sous prétexte de Covid 19, depuis deux mois, dans la plus grande ville de Chine, 26,8 millions d'habitants, haut lieu de la contestation, la population est confinée dans les pires conditions, dans des dortoirs toujours éclairés (comme dans les prisons de haute sécurité), sans conditions d'hygiène, avec séparation des enfants, même des bébés, avec une nourriture approximative...

    L'opération 0 covid serait insuffisante, car au 18-4-22, la radio annonçait 3 morts du covid, atteints de comorbidité par ailleurs (!!!).

    Les habitants tentent de fuir avec les plus grandes difficultés.

    En pleine guerre de la Russie contre l'Ukraine, il s'agit évidemment d'éteindre toute contestation éventuelle, par le biais du mensonge Covid. Le virus a toutes sortes d'usages eet de qualités !

    le 19-4-22

    La stratégie des nouvelles routes de la soie par la Chine

    Lancée en 2013 (oct 2018 Trésor Eco)

    "En cherchant à répondre aux besoins en infrastructures de plus de 60 pays en développement situés
    principalement sur le continent Eurasiatique, elle est l'un des piliers de « la communauté de destin partagé pour
    l'humanité » que le Parti Communiste Chinois (PCC) s'est donné pour objectif de construire lors de son XIXème
    congrès (octobre 2017). Elle vise pour cela, au départ, à construire et exploiter, en s'appuyant sur la puissance
    financière et les ressources industrielles chinoises, des infrastructures portuaires, routières, ferroviaires,
    énergétiques, industrielles et numériques sur l'ensemble du continent eurasiatique et, au-delà, en Afrique, en
    Amérique du Sud et même dans l'Arctique.
    "

    C'est à dire :"promouvoir un nouvel ordre mondial « aux caractéristiques chinoises ». "

    sécurisation de ses
    approvisionnements en matières premières.

    multiplication des prises de participation
    chinoises dans des sites de production en pays tiers5 ainsi
    que par le déploiement de projets d'infrastructures
    maritimes et terrestres visant, à la fois, à accélérer
    l'acheminement des ressources vers la Chine6 et à réduire
    la dépendance du pays à la route du détroit de Malacca par
    où transitent encore 80 % de ses importations de pétrole.

    accélérer
    le développement des provinces chinoises les moins
    dynamiques. Le développement économique de la Chine a
    généré de très fortes disparités régionales entre les
    provinces côtières (Pékin, Shanghai et Canton) et les
    provinces du nord-est et de l'ouest dont le PIB par habitant
    demeure trois à quatre fois moins élevé7. Ce faible niveau
    de développement économique peut localement aller de
    pair avec d'importantes tensions sociales8,

    diversifier les débouchés et
    à accompagner la montée en gamme des productions
    industrielles et manufacturières chinoises11. En réduisant
    les coûts de transport et en facilitant la pénétration des
    marchés européen et sud-asiatique pour les produits
    chinois de plus haute gamme, elle pourrait également
    améliorer la compétitivité chinoise

    'exportation des surcapacités chinoises est assumée par
    les autorités chinoises12

    etc

    Jusqu'en 2016 des dizaines de Mds de dollars ont été prêtés pour construire des infrastructures dans divers Etats.

    Défauts de paiements en série

    Puis crise "sanitaire" et baisse des cours mondiaux de mat Premières

    Pékin détient en 2020 63 % de la dettes due aux pays membres du G 20 (45% en 2013)

    Fragilisation des entreprises chinoises qui construisent sur place

    2020 des manifestants pakistanais s'en prennent aux chinois en 2020 "Ils ocupent de force nos terres"

    Au Kenya et en Ethiopie: projets consruits sans viabilité économique

    Les detes n'apparaissent pas dans les comptes que la Banque mondiale voudrait voir : la Chie se fait payer depusi 2016 en mat prmières, pétrole,

    Officiellement la Chine a signé des accords de suspension du remboursement de la dette

    (mauvais article de Julien Bouissou du 17 et 18-1-21)

     

     


     

    La Chine en 2020 et 2021

    La Chine aurait guéri ses habitants du Covid 19 avec l'Hydroxychloroquine.... Vrai ou faux ?

    Impossible d'avoir des nouvelles fiables de ce pays. Ce qui s'y passe est ultrasecret. Internet a été limité, les opposants encasernés, les avocats son t presque tous en prison. Le PCC a fini par liquider le mouvement démocratique à Hongkong lequel semblait si prometteur pour toute l'Asie et le monde entier.

    On apprend que le PCC et le gouvernement central chinois s'est fait aider tout au long du mouvement démocratique par la pègre, les "triades" de Hongkong; des nationalistes véreux armés et que la Chine finance.

    On apprend également que cette pègre était déjà présente en 1989 contre les étudiants place Tiananmen à Pékin.

    Plus rien n'étonne quant à l'avenir des dirigeants communistes: des despotes, assassins qui ont tous les pouvoirs contre leur peuple.

    Aujourd'hui le PCC va à la rencontre des talibans, avec la Russie, la Turquie, l'Iran.... Une belle brochete d'Etats assassins qui se disent tous contre la capitalisme occidental. Ce sont les "meilleurs anti-impérialistes".

    Dans le monde entier l'islamisme politique a le vent en poupe. Les USA et l'Europe ont bien travaillé pour renforcer le djihadisme, eux qui prétendaient travailler contre le terrorisme.

    Le Covid, une maladie bien à propos pour réduire toutes les libertés,"elle" n'a peut-être pas fait exprès !

    Le Covid, la défaite américaine, que dit Snowden ?? Est-il prisonnier de la Russie ?

    2-9-21

     

     

     

     

    La Chine et le coronavirus: discussion

    Réfutons tous les schémas complotistes sur la question.

    Ceci dit "on" nous mène en bâteau très probablement.

    Le coronavirus serait une forme particulière de grippe, rien de plus; une mauvaise grippe.

    -3000 morts dans le monde depuis décembre...Et voila qu'on annonce la déroute des marchés..., et la panique sur le marché pétrolier.(la Chine n'importe plus assez...)

      -Il y a eu 380 000 morts en Syrie en 9 ans. Plus de 42 000 morts par an. Pas de panique économique, au contraire ! Avec en plus la guerre au Yémen, cela  a fait marcher toutes les industries de guerre, génial !
    Donc ce n'est pas le nombre de morts qui fait ou non la panique, c'est l'utilisation "qu'on" en fait.


    C'est la Chine qui a lancé la panique sans le vouloir, bien au contraire; elle avait demandé à l'OMS de minimiser l'épidémie.Que s'est-il passé ? Le PCC s'est mis a arrêter les médecins qui alertaient sur l'épidémie et le manque de moyens pour y faire face. Sauf qu'un grand médecin chinois semble être mort de cette épidémie. Et cela a jeté l'effroi dans une population désinformée et brimée. Le PCC a-t-il voulu utiliser l'épidémie pour mettre au pas une population en ébullition   après les évènements de Hong Kong  ? Et cela aurait-il dérapé ?? Plus de morts que prévu du fait du déficit immunitaire des chinois connu (abus d'antibiotiques qui traînent partout, dans l'eau à boire, dans les puits, dans la viande...),  + Déficience actuelle du système sanitaire (les finances publiques sont au bord de la faillite...), d'où mouvements de panique en Chine qui se propagent à l'extérieur: "que nous cache la Chine ?"


    Trump en rajoute une couche et en profite pour rompre les relations commerciales: la Chine est atteinte de plein fouet. Son économie est complètement liée à l'économie mondiale, exactement comme les pays dits en développement.  L'industrie chute (contrôles internes des populations qui font chavirer l'activité + raisons externes:  industries liées à l'écon mondiale par ex dans la production de composants pour les multinationales).En fait les relations économiques et politiques seraient premières, dans une situation où la Chine aurait dévoilé une structure économique fragile, bp trop dépendante du marché mondial, et pas assez autonome....
    Le train de panique est lancé et personne ne semble pouvoir et devoir l'arrêter. Trop beau, pour accélérer les politiques de répression, et appeler à l'union nationale. Le coronavirus serait le pire djihadiste assassin ! Mais les USA pourraient arrêter le processus ! Mais c'est trop génial de pouvoir mettre la Chine à genoux  dans un contexte économique peu favorable pour Trump !!
    Donc finalement la légende d'un virus très très dangereux serait à revoir..
    Mais ça se discute. Votre avis ?

    le 3-3-2020

     

    La chine communiste en 2019-2020.

    Nous employons le mot communiste à dessein. Nulle part le communisme n'a été autre chose que ce que nous avons vu et vécu.

    Actuellement le cordon sanitaire et la mise en quarantaine de plusieurs villes au prétexte de l'épidémie du SRAS, sent très fort la répression politique qui s'ajoute à une maladie dont on ne sait d'où elle vient (pbs sanitaires de longue date ? Alimentation souvent douteuse, élevages industriels gigantesques et mal contrôlés, pollution industrielle invraisemblable, initiatives écologiques individuelles brisées, peste porcine venue des porcs russes dont on ne parle plus....etc ). On jour on saura tout sur ce scandale.

    Aujourd'hui les finances publiques constituent un "trou noir" secret. La faillite de l'Etat pourrait être une hypothèse à venir très possible. La dictature du chef de l'Etat ne parvient pas à endiguer les dissensions au plus au niveau de l'Etat-Parti. Les journalistes d'investigation du NY Times les ont révélées en décembre 2019 en ayant accès à des documents internes du PCC. Ceci fait écho à la révolte sourde du peuple chinois, qui ressemble à une marmite explosive. Les tentatives de "puçage" et de contrôle de la population, exactement comme du bétail, ne parviendront pas à terme à maîtriser ce qui se prépare. L'humanité n'est pas faite pour la dictature; la volonté créatrice des humains passera par dessus bord le visage hideux de cette tyrannie. Quand ? On ne sait...

    Les habitants de Hong Kong qui tiennent tête au gouvernement chinois ont manifesté en faveur des Ouïgours persécutés en Chine. C'est magnifique ! Plus d'un million de cette population gît dans des camps du type de ceux de 1935 en URSS, et de ceux de 1959 à 1963 en Chine.

    Le gouvernement chinois se déchaîne contre "l'impérialisme" qui financerait la population de Hong Kong ! Mêmes arguments que le "boucher" Assad, ou que les despotes iraniens ! Impérialisme ou pas, les populations martyrisées savent mieux que quiconque ce dont elles ont besoin.

    La solidarité internationale des peuples interdit pour l'instant que le gouvernement chinois se déchaîne contre la population de Hong Kong

    Janvier 2020

     

     

    (quelques infos brèves)

    Liu Xiaobo est mort le 13-7-2017. Le prix Nobel de la paix qui est revenu en Chine à l'époque de Tien-Anmen en 1989, s'est sacrifié à la cause de la démocratie

    le prix Nobel de la Paix chinois, Liu Xiaobo, un vrai martyr de la cause de la démocratie, mort en prison le 13-7 dernier. Mal soigné... et pire que ça. Il écrivait ceci entre autres:
    "...il faut en finir avec cette culture de violence que le Parti avait incrustée dans la tête des gens et qui faisait qu'il fallait toujours lutter, attaquer, annihiler un ennemi"

    Dans toutes les formes de combat pour le communisme, il convenait d'appliquer "la lutte ligne contre ligne" jusqu'à tuer l'autre....
    Cela a infesté le mouvement communiste dans toutes ses tendances. De ce point de vue, il est totalement condamné. Il n'a plus une once de légitimité. Souhaitons l'effondrement du régime chinois sous les coups portés par les chinois démocrates...et la réhabilitation de tous les millions de morts qu'il a entraîné.

    Liu a lutté pour la vérité historique, contre les mensonges, pour des réformes démocratiques. C'est lui qui a lancé la Charte 08 en 2008, signée par 300 intellectuels, puis elle a recueilli 10 000 noms ensuite. Il a expliqué que les citoyens chinois étaient atteints d'une "absence criante de conscience morale et de médiocrité du jugement esthétique", sous l'effet de l'autocastration que les gens s'infligent en raison d'un système dictatorial qui interdit le doute, la critique, la libre confrontation des idées, le développement de l'imaginaire, sous l'effet de la peur.

    Liu Xiaobo ne doit pas êttre mort pour rien !

    AMC le 18-7-17

     

     

     

    Chute de la Bourse, chute de la monnaie, et ... catastrophe industrielle

    On a beaucoup glosé sur la chute de la Bourse par deux fois, et les manipulations monétaires du gouvernement pour rétablir une compétitivité en perte de vitesse....mais on ne glosait pas beaucoup sur l'absence de précautions élémentaires concernant la grande industrie, car ce qui est bien, selon les communistes, c'est la croissance des "forces productives", c'est à dire du capital.

    La corruption, la croyance généralisée dans la "sainteté" de la science, qui ne peut faire que du bien, font le reste, c'est à dire les accidents.

    Les graves accidents sont fréquents en Chine mais demeurent cachés.

    Cette fois-ci, l'explosion de Tianjin, dans un grand port de Chine, dépasse tous les records: 112 morts, plus de 90 disparus, plus de 600 blessés, des milliers de maisons détruites, et du.... cyanure de sodium à respirer; tout ceci à moins d'un km des maisons d'habitation. Les citoyens chinois n'ont pas d'associations, de syndicats dignes de ce nom, pour se défendre, et plus d'avocats... Les informations sont données au compte goutte.

    Ce n'est pas le propre de la Chine, on a vu cela en Inde, en Italie, au Bangladesh, en France à Toulouse..... sans parler des catastrophes nucléaires.

    Et on met cela au compte "du progrès"...

    17-8-15

     

     

     

    Offensive sans précédent contre les avocats et l'opposition en Chine.

    (d'après les Mondes du 14 juillet et du 12 août 2015)

    Arrestation de Zhou Shifeng, figure majeure de l'opposition, défenseur des droits à l'expression des citoyens, des artistes.

    Arrestation de Cai Ying, Wang YU, Li heping, Teng, Xu Zhiyong, etc, en tout 220 défenseurs ou militants des droits. On n'avait pas vu cela depuis 1980.

    Le pouvoir ne se contente pas d'arrêter les opposants, il les torture et les fait parfois disparaître.

    Le pouvoir veut réduire au silence toute opposition.

    Aucune différence avec ce qui se passe en Egypte.

    La gauche et l'extrême gauche européenne se taisent. On ne va pas gêner les "communistes" chinois. Si yant est qu'elles sachent définir les mots employés.

    17 août 2015

     

     

    Une impérieuse nécessité de bouter la Chine hors de l'Afrique, entre autres à cause de :

    -La Chine finance le plus grand barrage d'Afrique en Ethiopie sur le Nil bleu , non seulement pour produire de l'électricité mais irriguer des terres qui vont être louées majoritairement à la Chine, l'Inde et l'Europe, pour faire de l'agriculture productiviste empoisonnée....

    -Elle exporte son coton à bas prix au Nigéria et a tué l'une des seules industries du nord qui permettait un peu de travail à des gens misérables investis par Boko Haram auj

    -Elle importe de l'Ivoire et finance les braconniers pour tuer des éléphants et autres animaux, pour la plus grande satisfaction d'une bureaucratie-bourgeoisie abominable

    (tout ceci se trouve dans le Monde du 27 mars 2015)

     

    -Les hôpitaux psychiatriques en Chine.

    (Le Monde du 11 mars 2015)

    On y retrouve la brutalité séculaire des hiérarques

    Iniquité sociale, dénuement, absence de soins psychiatriques, malades privés de dignité.

     

    -LE TRAFIC des éléphants et de l'Ivoire !

    Ce trafic est entretenu par une importante communauté chinoise au Gabon même.

    (Le Monde du 14 mars 2015)

     

    -La Chine communiste: fabrication et trafic illégal de pesticides, interdits ou contrefaits:

    Le Monde du 22-23-2-15

    Criminalité environnementale autour de Shanghaï avec la complicité de quelques cadres du parti. trafic illégal de pesticide en direction des pays d'Afrique, de l'Espagne et de l'Europe (Ukraine).. Empoisonnement des sols, des agriculteurs, des consommateurs.. Toutes les contrefaçons viennent de Chine.

    Emploi de poisons interdits comme la carbendazime.

    Les paysans se jettent sur ces produits car ils ne coûtent pas cher, mais détruisent la production, les sols, la santé.

     


    Le terme communiste n'est pas à mettre entre guillemets ou entre parenthèses. Il s'agit bien du régime dictatorial du parti unique sous l'égide du communisme qui a produit le capitalisme d'Etat dans toute son efficacité :


    -Ce qu'on savait déjà : le pouvoir des " princes rouges ", leur mode d'enrichissement, leur corruption extraordinaire, leur prédation du bien public, entre autres par le pétrole, et leurs comptes dans les paradis fiscaux, leurs clubs privés de prostituées (mis en scène dans le film chinois récent " A Touch of sin " ) (Le Monde des 23 et 24-1-14)


    -Les arrestations arbitraires depuis des années, les détentions au secret, les camps de travail, la justice aux ordres, les morts lors des interrogatoires. Exemple : le célèbre producteur Li Ming est mort lors d'un interrogatoire de police en janvier 2014 dans la Chine communiste dictatoriale, "parce qu'on voulait le tranquilliser"... et le corps a été rendu à condition qu'il n'y ait pas d'autopsie.(Le Monde du 21-1-14)


    -Les violences contre les peuples qui ne sont pas de souche chinoise, par ex contre les Ouïgour brimés par les Han (affrontements très meurtriers en 2009). Le défenseur de cette minorité Llham Tohti, professeur, vient de se faire arrêter à Pékin sur le motif de " séparatisme et subversion ". Il peut risquer plusieurs années de prison uniquement pour délit d'opinion.
    (Le Monde magazine du 8-2-14)

    (La région Ouïgour serait riche en pétrole)

    -La députée Ouïgour Rebiya Kadeer, est condamnée en 1997 à 8 ans de prison par un tribunal chinois et est explusée vers les USA en 2005, pour avoir prononcé un discours au parlement en mars 97 dévoilant les injustices que subissait la population ouïgoure depuis qu'elle subit le joug des chinois. (article du Monde du 20-8-2014, corroborant d'autres sources)

    Rebiya a fait 11 enfants, elle ne démérite pas en tant que femme et mère, selon la vulgate... Mais en plus elle devient femme d'affaire, elle est riche, elle est communiste, elle veut devenir députée à l'assemblée nationale chinoise, et le devient. Devant 3000 députés, elle va intervnir sur tout autre chose que l'intervention qu'elle devait obligatoirement donner la veille aux autorités.

    Elle décrit la tragédie ouïgoure, l'expropriation des terres, l'impossibilité de trouver du travai au pays, le transfert forcé des ouvriers dans les usines du sud, l'envoi des filles dans les villes pour se prostituer dans des maisons closes, le génocide culturel, la différenciation des salaires, l'absence des droits les plus élémentaires, ce qui a entraîné une manifestation en février 97, durement réprimée: morts, emprisonnements, tortures, déportations....

    La police la cueille à la sortie, lui prend tous ses papiers, son passe-port, la destitue de ses entreprises, de son mandat de députée. Le gouvernement chinois accentue alors la colonisation de ce pays ouïgour. Rebiya tente de prévenir l'étranger et de faire passer des documents. C'est alors qu'elle est arrêtée.

    -Islamisme en pays Ouïgour ??

    Le gouvernement chinois vient de fournir un dossier et des preuves de l'implication d'islamistes ouïgour liés au califat irakien....fin août 14

    Sachant la façon dont les communistes chinois peuvent fabriquer et falsifier des dossiers, nous ne croyons rien à cela jusqu'à nouvel ordre...

     

    -Festival du film indépendant de Pékin bloqué par les autorités.


    Confiscation des films et donc interdiction de les visionner (Le Monde du 2768-14) dans le cadre de la répression actuelle.