MARX AU 21ème SIECLE ?

  • index
  • Bienvenue
  • Qui sommes-nous ?
  • MARX LIBERATEUR

  • Economie marchande et non marchande
  • valeur d'usage/forces productives
  • Valeur Travail/exploitation
  • Théorie de l'aliénation
  • Monnaie
  • Etalon monétaire et prix
  • Inflation:actualité
  • Marchés de l'or actuels
  • Libre Echange, monnaie coloniale
  • Le salariat
  • MARX INDUSTRIALISTE pour le compte du capitalisme

  • Machinisme et science
  • Déterminisme historique
  • Démocratie
  • Communisme révolution
  • Le capitalisme peut-il s'effondrer ?
  • Lois du capitalisme ??
  • Industrialisation
  • Famines et capitalisme
  • famines et communisme
  • Les forces productives ont-elles cessé de croître ?
  • REVOLUTION dans le Tiers Monde ?
  • Soviétiques en Afghanistan
  • Chine communiste

     

     

  • ANNEXES

    Analyses théoriques

    Colonisation, CurrencyBoards

     

    euro

    Islamisme

    Inégalités

    Justice

    Keynes

    La Gauche dans le monde

    L'extrême gauche

    Les trente glorieuses

    Nationalisme

    Racisme et discrimination

    religion irréligion

    Socialistes français 2014

    Terrorisme

     

     

     

     

    Analyses factuelles et historiques

    Al Qaïda: Qui infiltre qui ?

     

     

     

  • Liberté d'expression Charlie Hebdo
  • Luttes de classe au jour le jour
  • Macron
  • Palestine maudite
  • Patriarcat et droits des femmes
  • Paysannerie en Inde
  • Somalie
  • Soudan,Darfour
  • Soviets
  • stratégie syndicale
  • Syrie
  • Théorie du complot ?
  • TRUMP, un cancrelat du capitalisme, un produit logique du communisme
  • UKRAINE la guerre
  • Voyoucratie d'Etat
  • Yémen

     

     

     

    QUE FAIRE ?

    -L'Internationale des travailleurs: urgence !

    -Pétition, lettre ouverte au PS

    -Gilets jaunes

  • Ecrivez-nous :

    infos@marx21siecle.com

  •   

    NARCO MAFFIA DROGUE

    De plus en plus d'Etats deviennent des narco-Etats.

    Pourquoi ?

    Dans un monde corrompu par l'argent et le pouvoir, des hommes politiques de plus en plus nombreux se transforment en maffieux et participent à la construction de maffias avec l'aide de lobbys industriels et commerciaux, et grignottent des pans entiers des Etats pour les protéger. Avec le soutien des chefs d'Etat.

    Pourquoi ?

    Parce que la drogue est ce qui rapporte le plus dans un monde qui fabrique des malades à tour de bras: malades psychiques, malades physiques, dont on prolonge l'espérance de vie pour les préserver en tant que consommateurs, même totalement dégradés.

    La drogue : le hasch, la marijuana, la cocaïne, l'héroïne, le crack...... et toutes les drogues de synthèse.

    Qui dit drogues dit "médicaments". Les Etats ont naturellement poussé à la création des labos privés, et renoncé à des services publics de recherche médicale sur les maladies et les médicaments. Les labos privés ont peu de différence avec les maffias de la drogue, surtout depuis les années 1980-90, où les actionnaires en tous genres se sont vus donner tous les pouvoirs dans les conseils d'administration des sociétés (Reagan, Thatcher, Bérégovoy et ses amis ....) pour diriger la santé, l'industrie, l'agriculture, (bientôt l'enseignement) au détriment des chefs d'entreprise classiques et des citoyens.

    Pourquoi les actionnaires ?

    Parce que les actionnaires n'ont qu'une vision sur toute chose: l'appât du gain, la rentabilité, la concurrence au détriment de ce qui est utile au genre humain. Donc la corruption est ce qui les caractérise par définition.

    Comment cela peut-il se faire ?

    Parce que la démocratie, acquise au 18ème dans le monde occidental, était fragile, et est en train de sombrer peu à peu vers le despotisme, même si elle présente encore de beaux restes dans certains pays, dans certains espaces, et dans la conscience de nombreux humains et jeunes, où les femmes ont une place de choix.

    Ce qui caractérise le mieux la chute de la démocratie est la mise en cause de l'indépendance de la justice et de la séparation des pouvoirs, et la liquidation progressive des services publics.

    Le refus très masculin de réfléchir et de mettre en place la "démocratie à la base", "le contrôle ouvrier et citoyen" de toute structure de pouvoir, est une des causes majeures des pertes croissantes de la démocratie face aux avantages du despotisme qui fascinent tous les gouvernements.

    Les premières victimes de la perte de la démocratie sont les pays du Tiers monde ou dits en développement, qui, à peine indépendants, ont été achetés par leurs anciens colonisateurs, par l'endettement.

     

    Nous vivons donc dans un monde où la drogue a tout envahi : de l'agriculture des plantes nécessaires à la drogue, à des régions entières où les paysans ont été expropriés, ou sont asservis, à des pans entiers de l'armée et des Etats qui protègent le rafinage, achètent les ports et les containers, achètent une partie de la marine marchande, ont des relais dans tous les grands ports européens (Anvers, Hambourg, Rouen, Nantes, Marseille.... et à l'est de l'Europe), asiatiques, africains, américains du sud..... contrôlent des voies de communication, contrôlent des Ministères, des pans de la police.... etc.... puis descendent dans nos quartiers, mettent la main sur toute une jeunesse à la rue, abandonnée, émigrée, sans travail.... font miroiter des revenus importants, lui vendent des armes.

    Pour qui veut remédier à cela, par quoi commencer ?

    La police judiciaire qui n'a pas été achetée par la maffia a montré ses compétences, son professionnalisme dans la destruction de réseaux importants de la drogue. Il faudrait lui prêter main forte, la renforcer, l'encourager, la soutenir par tout ce qui n'est pas corrompu dans les Etats, chez les citoyens bénévoles....

    Hélas !

    La Police judiciaire française et européenne réclament toujours plus d'aides à tous les niveaux.

    Or en France qui veut sa peau :DARMANIN le très fasciste Ministre de l'intérieur de Macron comme par hasard !!!

     

    La suite:

    LA POLICE JUDICIAIRE.

    LE POUVOIR DE LA MOCRO MAFFIA AUX PAYS BAS

    LA PREPARATION DE LA GUERRE CIVILE AU MINISTERE DE L' INTERIEUR